L'importance d’avoir un meilleur ami au bureau

Il y a déjà eu beaucoup d'études au sujet de la productivité des travailleurs. Celles-ci mentionnaient une série de mesures que les employés et les employeurs pouvaient mettre en place afin d’améliorer l'efficacité de leurs équipes. 'Job crafting', lieu de travail propice aux animaux de compagnie, espaces de jeu ou de repos, 'salles de colère' pour se défouler et nouvelles manières d’organiser des réunions génèrent plus d’engagement au bureau. Mais quel est l’élément auquel les employés attachent le plus d'importance ?

18 septembre 2018

Partager

Une nouvelle étude a été menée auprès de 2.300 professionnels. Ceux-ci ont affirmé être plus productifs en raison d’amitiés solides au travail.

Fournir aux employés plus d'autonomie et leur permettre de contrôler leurs tâches est bien évidemment un pas dans la bonne direction et contribue clairement à un environnement de travail motivant. En réalité, les gens veulent surtout travailler avec des personnes avec lesquelles ils veulent aussi passer du temps. En bref, ils veulent avoir des amis sur leur lieu de travail.

Les chiffres

L’enquête a dégagé des conclusions bien claires :

  • 75% de tous les employés qui ont un meilleur ami au bureau affirment qu’ils sont capables de gérer n’importe quelle situation alors que seulement 58% des personnes sans amis au travail sont de cet avis.
  • 72% de tous les employés qui ont un meilleur ami au bureau sont satisfaits de leur travail alors que seulement 54% des personnes sans amis au travail le sont.
  • Le besoin d'un meilleur ami au bureau a peut-être toujours existé, mais c'est surtout la génération des Millennials (née entre 1981 et 1997) qui y prête attention. Les générations plus âgées sont moins enclines à avoir un meilleur ami sur leur lieu de travail. Plus les personnes âgées sont âgées, moins il y a de chances que ce type de relation de travail soit d’application.

Bien-être social

Mais qu'est-ce que ces amitiés ont à voir avec l'engagement, la flexibilité et la persévérance ? Ces amitiés ne conduisent-elles pas à la distraction et à l'absence de limites ?

"Un meilleur ami au travail est synonyme de plus grand bien-être social", explique Gary Beckstrand, vice-CEO du OC Tanner Institute, l'organisme de recherche qui a élaboré le rapport. "Ce bien-être repose sur les interactions positives entre les employés. Celles-ci ne sont pas toujours liées au travail. Les employés osent également partir en vacances ensemble, ce qui rend l’atmosphère au travail encore plus détendue. Cela rend les tâches plus agréables même si elles impliquent parfois du stress."

Evolution de l’équilibre vie privée-vie professionnelle

Il n’est pas surprenant que les Millennials soient particulièrement favorables à tisser des amitiés étroites au bureau. Ceci est dû à la modification de leur équilibre vie privée-vie professionnelle. "Les jeunes générations pensent beaucoup plus 'out of the box' que les générations plus âgées. Pour beaucoup de Millennials, les frontières entre le travail et la vie privée sont devenues très floues et presque inexistantes. Ils pensent souvent à leur travail en dehors des heures de bureau, en parlent plus facilement et les amitiés qu’ils nouent pendant les heures de travail se poursuivent en dehors du bureau."

Rôle des employeurs

Comment les employeurs et les managers gèrent-ils une telle situation ? Comment cultivent-ils un milieu de travail favorisant les amitiés ? Selon Gary Beckstrand, ils ne devraient pas chercher bien loin. Créer des lieux où les collègues peuvent se rencontrer et évacuer leur stress lié au travail est une solution. Cela peut être à un autre étage du bâtiment, à l'extérieur de l'entreprise, dans le bar de la société ou encore dans un jardin (couvert). Il doit s’agir d’un lieu favorisant les rencontres.

Vous pouvez aussi regarder honnêtement comment les employés occupent leurs journées. Sont-ils scotchés à leurs écrans d'ordinateur ? Préfèrent-ils Skype et les jeux vidéo aux vraies conversations et aux activités physiques ? Si tel est le cas, il vaut mieux en discuter et en tenir compte en tant qu’employeur. Il n'y a rien de mal à prôner une culture de travail forçant les introvertis à être plus sociables. Un lieu de travail regorge de possibilités de créer des moments de rencontre, avec ou sans objectif prédéfinis. Célébrer un accomplissement ou un anniversaire, un discours motivant, mettre en place une activité pour fêter la fin de la semaine,… Planifier plus de déjeuners d'équipe et moins de réunions ? Remplacer les réunions interminables par des pauses communes favorisant les échanges entre collègues ? L'idée prédominante est d'intégrer une certaine détente afin que vos employés (et vous) puissent décompresser ensemble. De telles interruptions permettent de parler, de rire, de partager et de planifier sans être considéré comme improductif.

Qui n'a jamais voulu coopérer avec son meilleur ami ? Nous passons de plus en plus de temps sur notre lieu de travail, ce qui nous permet de nous soutenir mutuellement, même si quelqu’un se plaint ou a besoin qu’on lui remonte le moral.

(eh/ll) – Source : Inc.

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.