Les travailleurs de plus de 50 ans gagnent 11% de moins chez un nouvel employeur

Le services RH Acerta constate que le salaire moyen de l’employé de plus de 50 ans engagé dans une entreprise est 11% inférieur à celui de son collègue du même âge qui la quitte la même année.

8 février 2018

Partager

Les employés plus âgés recherchent également de nouveaux challenges

Les personnes âgées de 50 ans et plus deviennent mobiles. Parmi tous les employés qui ont démissionné ces dix dernières années, 11% ont plus de 50 ans. Ce pourcentage a augmenté de moitié au cours des cinq dernières années. Parmi ceux-ci, 52% avaient entre 30 et 50 ans, 37% avaient moins de 30 ans et 11% avaient 50 ans et plus. Pourquoi de plus en plus de personnes plus âgées semblent-elles vouloir changer d'emploi en fin de carrière ?

Tom Vlieghe, spécialiste en mobilité des talents chez Acerta Consult, s’exprime à ce sujet : "Les gens supposent souvent que les employés de plus de 50 ans ne cherchent plus activement de nouveaux challenges et privilégient leur sécurité d'emploi. Aujourd’hui, nous constatons que 12% du nombre de travailleurs à la recherche d'un nouvel emploi ont plus de 50 ans. Cette évolution positive est justifiée par un certain nombre de facteurs. Dans la guerre des talents, qui est de plus en plus présente, les travailleurs plus âgés constituent un nouveau groupe cible important pour les entreprises. D’autre part, il y a une prise de conscience croissante chez l'employé qui se dit qu'il continuera à travailler après ses 58 ans. De plus en plus de carrières dureront jusqu'à l'âge légal de la retraite de 65 ans (ou plus). Enfin, ils souhaitent effectuer un travail dans lequel ils peuvent se faire plaisir et, si leur employeur actuel ne peut pas leur offrir une telle perspective, ils tenteront leur chance ailleurs."

Le salaire moyen à l'entrée n'est pas le salaire moyen à la sortie

Une constatation importante chez les jeunes et les seniors est la suivante : le salaire moyen à l'entrée est très différent de celui à la sortie. Les salariés de moins de 30 ans perçoivent un salaire supérieur d'au moins 18% à celui d’un collègue du même âge qui quitte son employeur. Pour les employés âgés de 50 ans et plus, le salaire annuel au démarrage est inférieur de 11% au salaire annuel à la retraite. Chez les travailleurs de 30 à 50 ans, le salaire annuel moyen lors du recrutement est presque identique à celui de leurs collègues qui quittent leur employeur.

Mais les salaires annuels des employés augmentent avec l'âge tant à l’entrée qu’à la sortie de l’entreprise. Un employé âgé de 30 à 50 ans qui intègre une entreprise aura un salaire 60% plus élevé qu’une personne de moins de 30 ans. Un employé de plus de 50 ans gagnera encore 8% de plus. Par rapport aux moins de 30 ans, un employé de plus de 50 ans qui intègre une entreprise aura un salaire 72% plus élevé. Pour les travailleurs qui quittent leur employeur, les différences sont encore plus importantes. Lorsqu’il prend sa retraite, un salarié âgé entre 30 et 50 ans gagne en moyenne 94% de plus que son collègue de moins de 30 et celui de plus de 50 ans bénéficie d’une rémunération supérieure de 19% à celui des 30-50 ans. En conclusion, il y a une différence de près de 130% entre les salaires des plus jeunes et des moins jeunes.

Évolution des salaires moyens à l'entrée et à la sortie

salairemoy-fr

Les données collectées proviennent d’employés travaillant chez plus de 40.000 employeurs du secteur privé, y compris des PME et des grandes entreprises.

L’augmentation linéaire du salaire en fonction de l'ancienneté n’est plus de ce temps

Dans les secteurs basé sur le profit, les employés fonctionnent toujours selon la logique suivante : une année de travail implique une augmentation de quelques euros. Si leur contrat de travail expire et qu'ils doivent trouver un nouvel emploi, leur valeur ajoutée devient plus importante que leur ancienneté. À ce moment-là, l'employé doit être prêt à s'éloigner de l’allocation d'ancienneté qu'il aurait presque automatiquement touché à l’époque.

Tom Vlieghe s’explique : "Le fait qu'un jeune travailleur devient meilleur année après année et reçoive une augmentation de salaire est logique. Que sa valeur n’augmente pas de la même manière au fil des ans l’est tout autant et tant les employeurs que les employés l’ont visiblement bien compris. Cela justifie le salaire moyen proportionnellement plus bas des travailleurs plus âgés tant à l'entrée qu'à la sortie de l’entreprise. Le moment est venu de séparer l’ancienneté et l’augmentation du salaire."

Tom Vlieghe: "Pour bon nombre de personnes, l'appréciation du travail est beaucoup plus importante que la rémunération. Un employé n’est pas seulement motivé par le montant qu'il reçoit tous les mois sur son compte. Participer à la composition du package salarial, offrir une formation continue aux salariés plus âgés afin qu'ils puissent continuer à évoluer ou veiller à ce que chacun effectue des tâches sur mesure ne sont que quelques aspects qui poussent un employé à choisir un employeur plutôt qu'un autre. Les entreprises doivent être plus vigilantes à ce niveau, que ce soit pour garder leurs travailleurs à bord du navire ou pour attirer de nouveaux talents."

(eh/jy) – Source : Acerta

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.