Les tâches ménagères freinent la carrière des femmes

vrouw vs. man
En savoir plus : Téléchargez l’étude de la CSI

Un nouveau rapport de la Confédération syndicale (CSI) internationale souligne que le poids des tâches ménagères et le choix d’être mères continuent d’entraver leurs carrières professionnelles.

L’enquête de la CSI se fonde sur une enquête internet dans 43 pays et sur l’analyse de la législation d’un groupe de 7 pays (Argentine, Brésil, Inde, Mexique, Pays-Bas, Royaume-Unis).

Le rapport souligne que le fardeau inégal que représentent les tâches ménagères et la garde des enfants influencent considérablement les possibilités de carrière et les modes de travail des femmes.

Il confirme par ailleurs que les femmes ayant des enfants travaillent en général davantage à temps partiel que leurs homologues masculins ou que celles qui n’ont pas d’enfant.

Écart salarial

Les données corroborent à nouveau que l’écart salarial entre les hommes et les femmes demeure un problème grave; surtout pour les femmes qui ont des enfants : ces dernières gagnent en moyenne 32% de moins que les hommes et cela dans l’ensemble des pays étudiés.

« Tous les ménages de la planète sont gravement touchés par les conséquences de la crise mondiale de l’emploi, accentuant le poids que les inégalités sociales font peser sur les épaules des femmes », a déclaré Guy Ryder, secrétaire général de la CSI.

Améliorations en vue?

Lueur d’espoir : un chapitre du rapport démontre que les pays qui ratifient et mettent en œuvre les conventions de l’Organisation International du Travail (OIT) relatives à l’égalité, à la protection contre les discriminations, aux droits liés à la maternité et aux travailleurs ayant des responsabilités familiales disposent de lois bien plus enclines à soutenir un équilibre décent entre la vie professionnelle et la vie familiale.

(fr) 

Plus d'info Carrière , Equilibre vie privée/professionnelle , Ecart salarial , Développement personnel

10/01/2012