Les restos d’entreprise font 47% de mécontents

Pas très bon, trop cher et pas assez varié, ce sont les principales critiques que l’on entend au sujet de l’offre de repas des cantines d’entreprise.

D’un sondage sur le site de carrière monsterboard.nl, il semble que plus de la moitié des travailleurs ont entretemps échangé leur cantine d’entreprise contre leur propre lunch pack ou un repas hors du bureau.

L'insatisfaction en ce qui concerne les repas du restaurant d’entreprise est grande. Seulement 53% des travailleurs qui mangent régulièrement à la cantine sont contents de la qualité des repas. Cela ressort d’une enquête menée par le site de carrière monsterboard.nl auprès de 462 travailleurs.Ils sont aussi nombreux à se plaindre du prix et de la variété de l’offre (47%). Pourtant,les entreprises ont intérêt à avoir des collaborateurs les plus sains possible à leur service : sains et en bonne condition physique, ils performent mieux et font descendre l’absentéisme pour maladie.

Prendre son propre lunch pack

Avec ces remarques en tête, on ne s’étonnera pas qu’à peine 35% des travailleurs interrogés mangent au restaurant d’entreprise. Le reste, 65%, préfèrent éviter la cantine. De ce dernier groupe, 31% prennent leur propre lunch pack et 10% mangent hors de l’entreprise. Autre fait remarquable : 24% des travailleurs n’ont tout simplement pas le choix puisque chez eux, il n’y a pas de cantine !

Plus de graisses, moins de vitamines

Ceux qui n’ont pas de restaurant d’entreprise sous la main font mieux de préparer eux-mêmes leur pic nic. Ils évitent les pièges classiques comme les sandwichs du snack (comprenez : avec plein de mayonnaise) ou une pizza de la pizzeria la plus proche.

Cette dernière, surtout, n’est pas une bonne idée, car manger dehors fait grossir. C’est ce que révèle une enquête de l’Institut des Maladies Tropicales à Anvers. Les repas au restaurant beaucoup plus mauvais pour la santé qu’un plat fait maison : ils sont plus gras, ils contiennent plus de sel et moins de vitamines, de fer et de calcium.

Sources : nu.nl, intermediair.nl 

Plus d'info Bien-être

05/12/2011