Les jeux vidéo vont-ils remplacer les tests de recrutement?

Des jeux vidéo pour recruter ?

Des études récentes montrent que les jeux vidéo peuvent être efficaces dans le recrutement de nouveaux collaborateurs.

En effet, plusieurs recherches académiques récentes concluent que leur utilisation à des fins de sélection peut être jusqu’à deux fois plus efficace que des tests de personnalité traditionnels !

Certaines organisations combinent déjà ces deux techniques en utilisant des jeux vidéo sur mesure qui placent les candidats en situation de travail. Lors de ces simulations, ceux qui obtiennent les plus hauts scores seront les heureux élus pour le poste !

Outils de formation

Ces nouveaux outils sont utilisés aussi pour la formation du personnel. Mac Donald Japon, par exemple, s’est associé à Nintendo pour créer eSmart, un jeu développé sous DS qui apprend aux nouveaux employés comment nettoyer leur poste de travail, cuire des hamburgers, prendre des commandes et servir les clients.

Ces jeux vidéos qui simulent un environnement de travail conviennent surtout aux jobs répétitifs et techniques : employés de call centers, techniciens qui relèvent les compteurs, réparateurs, etc.

Malgré tout, des jeux plus complexes parviennent à simuler les «soft skills» (ces compétences qui font appel à l’intelligence émotionnelle). Les soft skills sont indispensables pour les commerciaux, les vendeurs, ou encore les chefs d’ateliers. Ces jeux vidéo permettent de simuler leurs capacités, par exemple, à clarifier des données techniques, à gérer un conflit ou à rédiger un rapport.

Êtes-vous bon joueur?

Les jeux d’actions sont particulièrement adaptés pour devenir des outils de formation pertinents pour les jobs qui demandent un personnel réactif et adroit de ses mains.

Mieux, les recherches montrent que les personnes qui jouent régulièrement à des jeux vidéo à la maison développent des qualités dans les domaines de l’acuité visuelle et auditive et qu’ils sont plus rapides à prendre des décisions dans un environnement aux stimuli multiples.

Bien sûr, les plus de 40 ans pourraient être défavorisés par ces nouvelles méthodes, faute de familiarité avec le maniement du joystick... Ce serait dommage de se passer d’un collaborateur compétent parce qu’il se débrouille comme un pied avec une manette de PS3...

A contrario, l’utilisation de jeu vidéo reste un argument pour attirer les jeunes professionnels de la génération X !

Ces «jeux vidéo RH» en sont encore à leurs balbutiements. Ils devront à la fois répondre aux normes légales de recrutement et convaincre les directeurs des ressources humaines qui restent réticents à adopter un mode d’évaluation ludique.

 Source : computerworld.com  

(fr)  

Plus d'info Les plus de 50 ans , Tests de sélection

27/01/2011