Les chèques-repas électroniques en pratique

maaltijdcheque / cheque de repas

Le gouvernement a donné son feu vert pour l’introduction des chèques repas électroniques dès l’automne 2010.

Aujourd’hui 1,3 million de travailleurs reçoivent des chèques repas «papier» comme complément à leur salaire. Soit plus de 250 millions de titres distribués chaque année en Belgique !

Ce système va passer progressivement au mode immatériel à l’automne.

En pratique :

  • le titre repas électronique sera destiné à l'achat d'un repas ou d'aliments prêts à l'emploi ;
  • le titre repas électronique n'est pas « remis » aux travailleurs, mais est crédité sur un compte titres repas géré par un éditeur de titres repas agréé. Il s’agit d’une banque de données dans laquelle un certain nombre de titres repas sont enregistrés. Il ne s’agit donc ni d’un compte financier, ni d’un compte en banque.
  • le titre repas électronique a une durée de validité de 3 mois à dater du moment où le titre repas est placé sur le compte ;
  • avant l’utilisation de titres repas électroniques, le travailleur pourra vérifier le solde ainsi que la durée de validité des titres repas qui sont sur son compte.

Les moyens de paiements ne sont pas encore déterminés. On parle des cartes d’identité électronique et de terminal bancaire ainsi que de paiements par SMS.

Qui paiera les coûte de transaction électronique ?

Le Syndicat neutre pour indépendant (SNI) se dit satisfait que les terminaux bancaires existants soient utilisés pour les chèques repas électroniques. Mais il tempère en précisant que 50% des commerces et que 45% des établissements horeca ne disposent pas de terminal... Et pourraient donc subir une concurrence supplémentaire.

Quant à l’Unizo (Association flamande des classes moyennes), elle insiste, elle aussi, sur le fait que l'introduction des chèques repas électroniques ne génère ni de nouveaux frais ni supplément de coût pour les négociants et plaide pour la coexistence du système papier et du système électronique afin de ne pas défavoriser les commerçants qui ne disposent pas de terminal.

(fr) 

Plus d'info Avantages extralégaux , Titres-repas

04/03/2010