Les boulangers artisans menacés d’extinction

Le dimanche, jour favori des croissants et viennoiseries ? Cette habitude pourrait bien être l'une des raisons pour lesquelles le métier de boulanger artisan est menacé d'extinction.

L’organisation sectorielle des boulangers de Flandre tire la sonnette d’alarme. Celle-ci compte encore actuellement 2 600 boulangers artisans. Une baisse de 35% par rapport aux années 90 ainsi qu’une 'valeur sûre' depuis quelques années sur la liste des métiers en pénurie. Quelles en sont les raisons ?

1. Le coût

Au départ de toute activité de boulanger, il y a de solides investissements financiers… Au total, les installations et le matériel coûteraient déjà au moins 300 000 euros. Avec cela, nous n’avons pas encore calculé le prix du bâtiment. Les banques ne seraient pas très avides d’octroyer des financements, ce qui rend le lancement d’une boulangerie impossible pour bon nombre de personnes.

2. Concurrence

Les grandes chaînes reprennent une bonne partie des activités du boulanger artisan. Les supermarchés, les snacks et les franchisés offrent de plus en plus souvent un large assortiment de pains, de viennoiseries et de pâtisseries. Le boulanger perd sa clientèle et le secteur sent monter la pression. Sans oublier que la plupart des individus associent les viennoiseries et les pâtisseries au week-end. La boulangerie compte donc principalement sur ces 2 jours pour soutenir l’entièreté de ses ventes.

3. Les jeunes n'ont plus 'faim' et sont frileux

Les jeunes ne sont pas enthousiastes à l’égard du métier de boulanger. L'année passée, le VDAB n'a recensé que 47 étudiants dans la filière de formation en boulangerie. Ce métier figure depuis un moment sur la liste des métiers en pénurie.


(EH) (SC) Source : Express.be 

Plus d'info Jobs d'avenir , Formation , Quel est le job qui me convient? , Comment trouver des offres d'emploi?

12/06/2015