Les bonnes manières sont-elles la clé du succès ?

Comment accéder rapidement au succès ? Une foule d'information circule à ce sujet mais il y en a une que nous avons souvent tendance à oublier : il s'agit des bonnes manières.

Selon Sonali Kohli, rédactrice pour le journal digital Quartz, bien que la politesse soit une évidence, elle reste une règle de base dont il est utile de souligner l’intérêt. Selon celle-ci, prôner les bienfaits des bonnes manières peut sembler vieillot, mais la politesse exerce un effet positif sur la productivité des individus.

Dans ses colonnes, elle élargit le débat à l’étiquette professionnelle et livre quelques conseils pour séduire ses collègues et partenaires professionnels avec style. Son objectif est d'arriver à une collaboration productive.

Orientez la conversation vers votre interlocuteur

Une personne appréciera énormément de parler d'elle-même. Certains en retirent parfois autant de plaisir que d’aller au restaurant ou de gagner beaucoup d’argent. En sondant les intérêts et en posant des questions relatives au travail de votre interlocuteur, celui-ci pourrait se montrer plus ouvert et bienveillant à votre égard.


Selon l’écrivain Paul Ford, la phrase ‘Wouah, cela semble difficile !’ fonctionne vraiment bien dans ce contexte. En effet, valoriser le travail d’autrui peut rapporter gros. Pourquoi ? En général, les gens estiment qu’ils exercent un travail difficile et aiment que cela se sache.

Limitez le contact corporel

Il est évident que les contacts physiques au bureau, même s'ils sont amicaux, vont à l’encontre des normes sociales. Actuellement, nous courrons plus de risques d'être jugé coupable d’abus de ce type, étant donné que le lieu de travail devient plus social et plus spontané qu’auparavant. Une étreinte un peu embarrassante ou trop longue, des compliments trop fréquents,… Cela arrive plus vite qu'on ne le croit.


Judith Martin, experte en étiquettes et clichés divers, conseille de se limiter à une poignée de mains classique afin de garder un minimum de distance et engendrer un respect mutuel.

Ne laissez pas une mauvaise journée troubler votre humeur

Restez poli quoiqu'il advienne. Il arrivera que vous ne puissiez plus voir un individu en peinture après une première rencontre.

Paul Ford souligne la probabilité que cette personne (ou vous-même) était juste sous un mauvais jour. Si vous changez d’avis par la suite, vous pourriez bien finir par la trouver sympathique. Si vous êtes amené à collaborer ensemble, vous serez bien plus à l’aise si vous avez été respectueux à son égard lors de votre première rencontre.

La première impression est vitale, tout comme il importe de vous montrer sous votre meilleur jour lors d'un premier contact. Voyez cela comme une garantie de réussite pour votre futur.

Demandez un conseil, une faveur

Donner à quelqu’un d’autre le sentiment qu’il en sait plus est positif pour son estime personnelle et lui procure un sentiment d’autorité. La personne se trouvant en face de vous sera plus susceptible de vous communiquer les informations que vous souhaitez savoir. Cela s’applique surtout aux situations pour lesquelles vous connaissez déjà le résultat souhaité.


Si vous demandez des conseils au lieu d’imposer votre propre solution, vous incitez davantage l’autre personne à collaborer avec vous. Cela s’applique-t-il aussi lorsque l’on demande une faveur ? Notre cerveau ne comprend pas pourquoi nous devrions faire quelque chose pour une personne que nous n’aimons pas trop. Alors, si vous voulez que quelqu’un fasse quelque chose pour vous, il vous faut gagner ses bonnes grâces.

Dites du bien des autres

Personne n’aime les ragots. Cependant, si tout ce que vous dites sur autrui est positif, vous pouvez pérorer sans aucun problème ! N’oubliez jamais ceci lorsque vous parlez sur autrui : l’interlocuteur lie ces traits de caractère à votre personne. N’avez-vous pas envie d’être associé à des caractéristiques positives ?

Sachez comment clore une discussion

Ce cas de figure se présente parfois et peut être embarrassant : vous commencez à parler mais remarquez assez vite que vous n’avez plus rien à dire et que votre interlocuteur est dans le même cas. Celui qui a la capacité de terminer une conversation avec élégance fera plaisir à tout le monde. Une bonne manière d'y parvenir pourrait être la suivante : "J’ai pris beaucoup de plaisir à vous rencontrer et souhaiterais que nous en rediscutions davantage dans les plus brefs délais". Choisissez une thématique qui vous intéresse tous les deux. Vous échangerez ensuite vos cartes de visite, adresses e-mail ou numéros de téléphone avant de reprendre chacun votre chemin.

Assurez le suivi des informations utiles

Si vous désirez collaborer avec votre interlocuteur, prévoyez un suivi à votre conversation. Un simple mail de remerciement pour la sympathique rencontre suffit, mais évoquer certains centres d’intérêts communs est encore mieux. Cela prouve que vous avez écouté ses propos avec attention et que vous étiez réellement intéressé par sa personne.

(EH) (SC) Sources : Qz.com, Express.be 

Plus d'info Travail d'équipe , Entretien d'embauche , Pourquoi je ne trouve pas de job ?

10/09/2014