Les 7 avantages extra-légaux les plus oubliés

Les voitures de société, les chèques repas et l'assurance groupe restent les avantages extra-légaux les plus populaires. Il y a toutefois de nombreuses alternatives fiscalement intéressantes tant pour les employés que pour l'employeur. Avez-vous déjà entendu parler de l'allocation familiale extralégale (50 euros par mois) ou de la compensation pour les personnes devant installer un bureau chez elles (119 euros par mois) ?

De tels avantages sont très intéressants car les employeurs aiment optimiser leurs coûts salariaux et permettre aux employés de bénéficier d'un salaire net le plus élevé possible. Pour les travailleurs, la question d'une rémunération flexible est de plus en plus à l'ordre du jour. Les avantages extra-légaux sont une solution idéale. Il y a bien plus de possibilités que les incitants financiers précédemment cités.


Voici les 7 avantages extra-légaux les plus oubliés :

1. L'allocation familiale extralégale

Les employeurs peuvent soutenir les employés qui ont des enfants avec une allocation allant jusqu'à 50 euros par mois (et par enfant). L'entreprise paie les travailleurs de façon régulière mais pas la sécurité sociale. Ces avantages peuvent être utilisés à plus grande échelle et certaines entreprises proposent notamment un service de garde d'enfants ou des camps pendant les vacances scolaires.

2. Bonus salarial

Le bonus salarial ou 'avantage lié aux résultats non-récurrents' est une prime perçue par les employés s'ils atteignent certains objectifs tels une augmentation des ventes, une réduction de coûts ou l'obtention d'une certification ISO. L'employé paie 13,07% de cotisations de sécurité sociale sur le bonus et l'employeur en paie 33%. Enfin, la prime est totalement exonérée d'impôts et le bonus est déductible pour les entreprises.

3. Actions

Les actions ont le vent en poupe : parmi tous les employés bénéficiant d'un système de rémunération variable, 9,2% reçoivent des actions, ce qui représente une augmentation significative par rapport à 2011 (+5,82%). La popularité des actions n'est guère surprenante : elles sont exonérées de cotisations de sécurité sociale et permettent aux employés de préserver environ 60% du montant brut alors qu'il n'est question que de 40% pour les bonus. Enfin, l'achat d'actions est une dépense que l'entreprise peut déduire sans aucun problème. Les administrateurs indépendant peuvent aussi s'accorder de tels avantages.

4. Subventions occasionnelles

De nombreuses entreprises offrent des primes de mariage ou de naissance. Une prime d'ancienneté ou une récompense honorifique peuvent également être octroyées mais sont souvent oubliées. Les chèques sports et culture ou tickets de cinéma entrent également dans cette catégorie. Ces primes occasionnelles, dont le montant varie, sont exemptées de cotisations sociales.

5. Abonnement pour transports publics

Toutes les entreprises ne peuvent pas proposer des voitures de sociétés à tous leurs collaborateurs. Un abonnement pour les transports publics est une excellente alternative, ou encore une indemnité pour les personnes utilisant leur propre véhicule pour se rendre au travail. Le prix de l'abonnement peut être remboursé jusqu'à 100% et l'indemnité kilométrique peut aller jusqu'à 0,3412 euros par kilomètre parcouru. Cet avantage est bien évidemment exonéré de cotisations de sécurité sociale et le remboursement des transports en commun est totalement libre d'impôt. Une situation avantageuse pour les deux parties.

6. Indemnités de télétravail

Le travail à domicile est en hausse, ce n'est pas surprenant. En revanche, les avantages fiscaux qui y sont liés le sont moins. Si vous travaillez régulièrement chez vous, vous pouvez demander une indemnité d'utilisation de votre propre ordinateur et de votre connexion internet. Celle-ci avoisine les 40 euros et l'employeur ne paie aucun impôt ni cotisation sociale. Les travailleurs à domicile ont également droit à une allocation de télétravail (10% du salaire résultant des prestations effectuées à la maison, non cumulable avec d'autres avantages) et une indemnité de bureau (119,61 euros par mois pour les personnes devant acquérir un bureau pour travailler chez elles).

7. Chauffage et électricité

L'entreprise propose gratuitement le chauffage et l'électricité à ses employés. Les deux parties paient des cotisations de sécurité sociale normales. L'avantage en nature peut être établi de façon forfaitaire, où un montant est indexé chaque année pour couvrir les coûts de l'énergie. Pour ce qui est des avantages en nature, les employés paient toujours des impôts de leur cassette personnelle.


(eh/jy) – Tous nos remerciements à SD Worx 

Plus d'info Voiture de société , Titres-repas , Gsm , Stock-options , Ordinateur et internet , Assurances , Ecochèques , Télétravail et indemnités de voyage

02/05/2016