Les 50 ans et plus sont aussi défavorisés quand ils travaillent

Les plus de 50 ans ont difficile à trouver un (nouveau) job. Mais même une fois qu’ils décrochent un emploi, ils semblent encore être défavorisés. Du moins, c’est le sentiment qu’ils en ont, selon un tour de table organisé par Securex, prestataire de services RH, et la KU Leuven.

Parmi les 50+ interrogés, 29% estimeraient que les seniors ont moins de chance au bureau en termes de développement personnel que leurs cadets. Seuls 12% des travailleurs plus jeunes avouent avoir le même avis.

En outre, 37% des plus de 50 ans, contre 15% des plus jeunes, déclarent que les travailleurs plus âgés ont moins de chance de recevoir une promotion. Enfin, 11% des +50 ans consultés, contre 5% de leurs cadets, estiment que les seniors sont évalués moins favorablement que leurs collègues.

Besoin d’une meilleure communication

Indépendamment du fait que les 50 ans et + ont réellement moins de chances, déjà le seul fait qu’ils pensent cela eux-mêmes est, selon Securex, une donnée importante. Cela exerce, entre autres, une grande influence sur leur motivation et leur volonté de travailler plus longtemps.

« Nous ne devons pas seulement viser une politique d’égalité des chances pour les seniors et les jeunes, mais aussi mieux communiquer à ce sujet, si nous voulons motiver les 50 ans et plus à rester au travail », explique Hermina Van Coillie, HR Research Expert chez Securex.

Pas de support

Ils sont plus de deux fois plus de travailleurs de 50 ans et + (34% de seniors contre 15% de jeunes) à penser que leur entreprise ne fait rien de spécial pour soutenir leur groupe d’âge dans leur carrière.

35% des aînés sont aussi d’avis que leur employeur ne fait pas d’effort pour permettre aux seniors de changer de fonction (mobilité, promotion). Seul un sur cinq (19%) des jeunes travailleurs interrogés partagent cette opinion.

Sources : Securex.be

Plus d'info Les plus de 50 ans , Discrimination

11/03/2013