Les 5 principales sources de déconcentration au bureau

Plus d'un Belge francophone sur trois (38%) est dérangé plus de 6 fois par jour par ses collègues. La fréquence de dérangement monte même jusqu’à 10 pour 15% d’entre eux. Tels sont les résultats d'une étude menée par le spécialiste de la gestion du temps Protime auprès de plus de 1.000 Belges francophones actifs sur le marché de l'emploi.

21 février 2019

Partager

Être dérangé par une collègue

Toutes ces interruptions sont néfastes pour la productivité. Souvent, il ne faut que quelques secondes pour répondre à la question d’un collègue mais plusieurs minutes pour retrouver sa concentration et son rythme de travail. Dans 21% des cas, un délai minimum de 10 minutes est nécessaire pour se reconcentrer pleinement sur sa tâche.

Etre concentré pendant quatre heures d’affilée ? Rares sont les travailleurs belges à y parvenir. Un collègue qui vous pose une question, un coup de téléphone, un e-mail important ou une réunion… les sources de déconcentration sont innombrables au cours d’une journée de travail classique.

En Belgique francophone, les réunions sont la première cause de déconcentration des travailleurs. Elles sont classées en tête de liste par 24% des répondants, et même par 28% des 50+ (contre seulement 20% des collègues âgés de 18 à 34 ans).

Top 5 des principales sources de déconcentration au bureau

  1. Les réunions : 24%
  2. Les appels téléphoniques : 16%
  3. Les questions de collègues : 12%
  4. Les formalités administratives : 10%
  5. Les e-mails : 10%

‘Je peux te déranger une seconde’ ?

Plus d’un travailleur sur trois (38%) est ‘dérangé’ entre 1 et 5 fois par jour par ses collègues. Pour un quart des répondants (23%), ces moments de déconcentration sont compris entre 6 et 10. Enfin, plus de 15% d’entre eux sont dérangés plus de 10 fois par jour. Ces interruptions font perdre aux travailleurs un temps précieux, non seulement pour répondre à la question, mais aussi pour retrouver leur concentration.

Pour plus d’un travailleur sur cinq (21%), il faut plus de 10 minutes avant de retrouver une pleine concentration.

"Certaines questions sont urgentes et nécessitent une réponse immédiate. En revanche, la plupart d’entre elles peuvent attendre la pause-café ou un autre moment de la journée. Si vous souhaitez vous atteler pleinement à votre tâche, l’idéal est de convenir de certaines plages dans votre journée de travail au cours desquelles vous serez disponible pour répondre aux questions. Vous pourrez ainsi rester concentré sur votre travail plus longtemps. Certains logiciels peuvent aussi vous aider. Ces applications vous permettent de mieux gérer vos tâches et d’y centraliser toutes les informations voulues. Grâce à ces outils, de nombreux e-mails et questions deviennent superflus", conclut Sophie Henrion, porte-parole de Protime.

(es)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.