Les 20 voitures de société les plus vertes de 2013

L’évolution vers une flotte professionnelle plus verte s’est affirmée en 2013. La grande percée des véhicules électriques n’a pas vraiment eu lieu, même si ces derniers parviennent à franchir sans aucun problème la distance domicile / bureau (inférieure à 21km en moyenne) et ce, même par temps froid. La raison majeure à ce phénomène ? Leur prix catalogue très élevé, pénalisé dans le calcul de l’avantage de toute nature.

28 janvier 2014

Partager

BMW i3

Bonne nouvelle néanmoins, la flotte est tout de même devenue plus verte. « L’an passé, les voitures de société avaient une émission de CO2 égale en moyenne à 121 g CO2/km », explique Jelle De Keyser de Mobimix.be, une plateforme dédiée aux voitures écologiques.

En 2012, elle était encore de 125 g CO2/km.. Avec cela, le taux de CO2 moyen des voitures de société plonge, pour la première fois dans l’histoire, en dessous de celui des voitures immatriculées par les particuliers.

Mais on peut encore faire beaucoup mieux

La tendance vers une flotte professionnelle plus verte peut encore aller plus loin en matière de CO2, il n’y a encore que les voitures électriques et hybrides qui soient réellement écologiques.

« De nombreuses améliorations peuvent encore voir le jour pour autant que l’on investisse davantage dans les véhicules électriques. La grosse percée ne s’est pas produite en 2013. La raison en est principalement le prix catalogue élevé, pénalisé par le calcul de l’avantage de toute nature. »

Plus l’avantage de toute nature est important, moins le travailleur gagne en net. Le taux de CO2 et le prix catalogue jouent un rôle déterminant. Le prix catalogue est calculé TVA et options comprises mais sans tenir compte d’éventuelles réductions. Obtenir un prix à l’achat du véhicule ne diminue donc pas l’avantage de toute nature, ni l’impôt.

« Pour comprimer l’avantage de toute nature, les travailleurs sont encouragés à économiser sur les airbags et les options ‘vertes’ », détaille Kathelijne Verboomen de SD Worx : « C’est tout à fait néfaste à l’environnement, à la sécurité du conducteur et de ses passagers, ainsi d’ailleurs qu’à la flotte belge dans son ensemble, puisque les voitures de société et de leasing se retrouvent, en moyenne quatre ans après, sur le marché de l’occasion. »

Des modèles électriques prometteurs

Les véhicules économiseurs d’énergie envahissent donc lentement mais sûrement la route. En 2012, on en a vendu quelque 5500. Les voitures hybrides en faisaient la majeure partie.

« En 2013, nous avons vu arriver un certain nombre de modèles électriques prometteurs, comme la Volkswagen Up!, la BMW i3 et la Ford Focus », poursuit Jelle De Keyser de Mobimix.be : « On peut espérer qu’il y ait bientôt plus de choix dans l’offre que les entreprises adressent à leurs collaborateurs afin de favoriser la sélection de modèles électriques. » Sur le top 20 ci-dessous, nous le constatons, déjà pas mal de voitures électriques présentent un avantage de toute nature plutôt bas.

L’autonomie, un problème ?

« Argument souvent avancé contre les véhicules électriques, leur faible autonomie. Etant donné que la distance moyenne domicile/ bureau est inférieure à 21km, ce n’est pas un problème. Distance que tous le modèles électriques peuvent parcourir aller et retour sans aucun problème. Même par temps froid. La nuit, la voiture est rechargée à la maison, et en journée au bureau si l’employeur a prévu des bornes de recharge sur son parking.

« Même les voitures au gaz n’ont pas reçu l’attention qu’elles méritent. A l’inverse des électriques, le surcoût est limité et peut vite être compensé par les tarifs réduits à la pompe. Le point d’achoppement dans ce cas, c’est le nombre encore trop limité de stations de gaz naturel en Belgique, 18 au total. Ce réseau est en cours d’élargissement et les entreprises qui se situent déjà maintenant à proximité de ces stations pourraient déjà switcher. »

La liste verte

L’Ecoscore donne la mesure globale de la valeur environnementale d’un véhicule (plus le score est près de 100, plus le véhicule est respectueux de l’environnement). On tient compte des effets nocifs comme l’effet de serre, la qualité de l’air, les effets sur la santé et sur les écosystèmes ainsi que les nuisances sonores.

Celui qui s’intéresse aux voitures vertes tiendra aussi compte de l’avantage de toute nature. Plus important est ce dernier, moins le travailleur aura en net.

Voyez dans la liste ci-dessous les informations utiles sur les différentes sortes de voitures vertes et leur type de carburant.

  Marque Modèle Carburant Ecoscore Emission CO2 (g/km) Consommation (/100km) Avantage de toute nature imposable
1. Volkswagen Up! Electricité 88 0 11.7 kWh 103 (euros/mois)
2. BMW i3 Electricité 88 0 12.9 kWh 103
3. Citroën C-Zero Electricité 87 0 13.5 kWh 103
  Mitsubishi i-MiEV Electricité 87 0 13.5 kWh 103
  Peugeot iOn Electricité 87 0 13.5 kWh 103
4. Renault Fluence Electricité 87 0 14.0 kWh 103
5. Renault Zoe Electricité 86 0 14.6 kWh 103
6. Nissan Leaf Electricité 86 0 15.0 kWh 103
7. Smart ForTwo Electricité 86 0 15.1 kWh 103
8. Ford Focus Electricité 86 0 15.4 kWh 114
9. Renault Kangoo Electricité 86 0 15.5 kWh 103
10. Tesla Model S Electricité 84 0 18.1 kWh 197
11. Volkswagen Up! Gaz naturel 83 79 4.4 m³ 103
12. Toyota Prius Electricité + fuel 82 49 2.1 l en 5.2 kWh 104
13. Opel Ampera Electricité + fuel 82 27 1.2 l en 13.0 kWh 114
  Chevrolet Volt Electricité + fuel 82 27 1.2 l en 13.0 kWh 114
14. Fiat Panda Gaz naturel 81 86 4.8 m³ 103
15. Toyota Yaris Fuel 79 79 3.5 l 103
16. Toyota Auris Fuel 78 85 3.7 l 103
17. Lexus CT Fuel 78 87 3.8 l 103
18. Fiat 500 Gaz naturel 78 105 5.9 m³ 103
19. Fiat Qubo Gaz naturel 77 114 6.4 m³ 103
20. Toyota Prius Fuel 77 89 3.9 l 103

Sources : VITO et Mobimix.be (plateforme digitale sur la mobilité, destinée aux gestionnaires de flotte, aux acheteurs et aux responsables de la mobilité).  

3 types de voitures économes en énergie...

Voitures hybrides

Une voiture hybride standard (HEV) ne se recharge pas via un point contact. Ce type de voiture utilise tant un moteur à combustion (essence ou diesel) qu’un moteur électrique. La différence est que les batteries d’une hybride se rechargent entre autres en récupérant leur propre énergie (par exemple l’énergie cinétique produite en roulant ou celle générée lors du freinage).

Même à faible charge, le moteur à combustion parvient à fonctionner, ce qui permet de recharger les batteries. Ce type de voiture est tout à fait indiqué à la circulation en ville ou pour des trajets à arrêt fréquent où il faut redémarrer régulièrement comme dans les files ou sur des routes comptant de nombreux feux de circulation etc. Sur des trajets plus longs à vitesse élevée, c’est surtout le moteur à combustion qui prend le relais, ce qui est moins favorable à la consommation. Le prix d’une hybride moyenne est considérablement plus bas qu’un modèle comparable de voiture entièrement électrique (EV) ou que des voitures électriques plug-in (PHEV pour Plug-in Hybrid Electric Vehicle), parce que la batterie est un peu plus petite.

Voitures électriques

Vous avez un modèle de conduite prévisible et vous ne roulez presque jamais plus de 100 kms par jour ? Alors un véhicule complètement électrique est une option si le prix d’achat n’est pas trop dissuasif pour vous Si vous ne voulez pas partir en quête de bornes de charge publiques, c’est pratique si votre maison, ou bien le bureau, dispose d’un garage avec une possibilité de ravitaillement. Le rayon d’action de cette automobile se situe entre 100 et 200 km.

Voitures au gaz naturel

Si votre mode de déplacement ou le prix élevé est un obstacle à l’achat d’une électrique ou d’une hybride, une voiture au gaz reste une bonne option. Si vous faites souvent de longues distances et que vous voulez garder sous contrôle vos frais de carburant, le gaz se justifie. Rouler au gaz naturel (CNG) est de plus en plus ancré dans les mentalités parce que l’infrastructure de stations s’élargit et que de plus en plus de constructeurs arrivent sur le marché avec des nouveaux modèles au gaz. Une voiture au gaz naturel est propulsée par un moteur à essence classique. La seule différence est que vous pouvez faire un plein bon marché dans une autre station, au gaz.

Il ne faut pas confondre le gaz naturel comprimé (CNG, pour Compressed Natural Gas) avec le LPG (gaz naturel liquide), beaucoup plus connu. L’infrastructure de stations LPG est devenue omniprésente et le prix inférieur génère des frais de carburant réduits. Certains constructeurs proposent des véhicules LPG sortis ainsi d’usine mais la plupart des voitures sont des véhicules ‘standard’ transformés par un installateur LPG. Même ces voitures ont en plus de leur réservoir de gaz un réservoir d’essence à bord, ce qui agrandit le rayon d’action si nécessaire.

(mr/sc) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.