Les 11 plus gros atouts des personnes autistes au travail

"Les autistes excellent dans certaines études et programmes de formation, ce qui explique qu’ils soient plus performants dans certains métiers que ceux qui ne souffrent pas de la maladie." (Herbert Roeyers, Professeur de psychologie clinique et de la santé à l’Université de Gand)

L’association flamande pour l'autisme (Vlaamse Vereniging voor Autisme, VVA) encourage notre société à faire davantage usage des qualités des autistes. Ceux-ci ont beaucoup à offrir au monde du travail, notamment grâce à des qualités professionnelles telles que…

  1. La pensée logique et l’analyse de problèmes
  2. La perception de détails et la précision
  3. La concentration
  4. La soif d’apprendre couplée à une excellente mémoire
  5. La fiabilité et la loyauté
  6. Des connaissances et compétences techniques spécifiques
  7. La motivation au travail
  8. L’orientation résultats et le sens des responsabilités
  9. La droiture et l’honnêteté
  10. La persévérance, même dans le travail routinier
  11. La créativité

Beaucoup d’avantages

"Beaucoup d’adultes autistes développent des stratégies en vue de camoufler et compenser les difficultés qu’ils rencontrent", entame Herbert Roeyers, Professeur de psychologie clinique et de la santé à l’Université de Gand.


"Pour des personnes provenant d'un environnement extérieur, il s’avère souvent difficile de détecter, uniquement au travers du comportement, s’ils ont bien affaire à une personne autiste. Ce n’est que dans des situations non courantes ou complexes qu'il devient tout à coup évident qu’ils éprouvent des difficultés. Entamer une conversation avec un client inconnu, changer soudainement de manière de travailler,..."


Roeyers : "Pour avoir une meilleure notion, il est important de ne pas définir l’autisme uniquement en termes de limites et de problèmes. Des cerveaux manifestant une autre organisation et un autre fonctionnement ont aussi des tas d’avantages – variant d’un individu à l’autre – tout comme pour les individus ne souffrant pas d’autisme. En d'autres mots, la généralisation est à proscrire car chaque personne autiste est unique."


"En raison du fait que les autistes ont des modèles d’activité et d’intérêt limités et répétitifs, ils peuvent devenir très forts dans une matière et rester très concentrés. En général, ils témoignent d’une capacité de compréhension et d’une mémoire exceptionnelles, mettent très vite le doigt sur des détails erronés et disposent de capacités d’analyse et de réflexion très poussées.


Ils ont bien sûr d’autres qualités telles la loyauté, l'approche dépourvue de préjugés et la créativité. Tout ceci explique qu’ils sont non seulement excellents dans certaines disciplines scolaires et certains programmes de formation, mais aussi plus aptes à exercer certains métiers que les personnes non autistes."

10 conseils de communication bien utiles

Les autistes sont bien évidemment de précieux interlocuteurs, mais vous devez tenir compte d’un certain nombre de choses. Ceux-ci ont souvent peine à interpréter les signaux de communication non verbale (l’intonation, le changement de niveau de la voix, les expressions du visage, les gestes) et prennent vos métaphores au sens littéral du terme. Voici un mode d’emploi pratique pour communiquer avec eux :

  1. Recourrez à des phrases courtes, directes et sans équivoque.
  2. Répétez ce que vous dites si vous l’estimez nécessaire, cela ne sera jamais pris pour une injure.
  3. Exprimez votre message de manière positive, expliquez bien ce qui se passe et non ce qui ne se passe pas.
  4. Ménagez un peu de silence entre vos phrases et vos questions. C’est grâce à cette respiration que votre interlocuteur pourra traiter l’information plus facilement.
  5. Soyez aussi explicite que possible dans vos indications du temps : évitez les 'tout de suite'. Préférez plutôt 'dans 5 minutes'.
  6. Soutenez votre message avec de l’information visuelle.
  7. Alignez vos messages verbaux et non verbaux, ceux-ci ne doivent pas se contredire.
  8. Optez pour un cadre de discussion peu stimulant, afin que votre interlocuteur puisse se concentrer.
  9. Evitez les contacts – les autistes sont souvent trop ou trop peu sensibles aux stimuli sensoriels.
  10. Dites ce que vous faites et faites ce que vous dites. Mais cela s’applique bien évidemment à tout le monde.

(EH) (SC) Illustration : (rv) – Sources : De Andere K(r)ant, VVA 

Plus d'info Handicap au travail , Santé , Réunions , Collègues , Travail d'équipe , Heureux au travail , Développement personnel , Discrimination

03/06/2015