Les 11 pires raisons d'accepter un emploi

La recherche d’emploi exige beaucoup de persévérance. Faites attention de ne pas vous faire piéger et ne choisissez pas un travail pour les raisons mentionnées ci-dessous.

23 juin 2014

Partager

1. Pour l’argent et le titre

Si un job ne vous attire que pour les gros montants alignés sur votre fiche de salaire, vous êtes mal parti. Bien sûr, avoir de l’argent sur son compte en banque est toujours bon à prendre, mais cela ne suffira pas à votre bonheur. Votre passion et votre motivation au travail n'ont pas grand-chose à voir avec les euros que vous gagnez.

Alors, pesez le pour et le contre. Qu’y a–t-il derrière ce salaire élevé ? Un métier dangereux ? Trop d’heures supplémentaires ? Une vie sociale réduite à néant ? Des déplacements à l'étranger en dernière minute ? D’accord, un emploi prestigieux fera bonne impression sur votre CV. Mais il n'y a pas que le travail, soyez-en conscient. Vous rendre chaque matin au bureau avec des pieds de plomb, jour après jour, finira par être insupportable. Pensez-vous vraiment qu'un job prestigieux impressionnera les autres ?

2. Parce que vous avez étudié pour devenir ceci ou cela

Vous décidez de vos études à 18 ans, voire même plus tôt dans certains cas. Il n’y a rien de mal à ce que, cinq années plus tard, vous constatiez que vos goûts professionnels ont changé. Pourquoi vous en tenir à votre diplôme et vouloir à tout prix travailler dans ce domaine ? Vos études vous ont donné des connaissances de base. Le talent et la passion peuvent vous ouvrir bien d’autres portes auxquelles vous n'avez peut-être pas directement pensé.

3. Sous la pression des parents

Les parents qui décident de la vie de leurs enfants, ce n'est pas nouveau. Ne succombez pas aux attentes des autres, aux ambitions que vos parents ont à votre égard. Ils ont fait leur choix d’études, c'est à présent à votre tour. Vous vous mentez à vous-même en suivant le choix des autres.

4. Par peur de ne rien trouver de mieux

Il est vrai que l’économie n’est pas au mieux de sa forme. Mais pourquoi ne pas changer de métier pour autant ? Avec un peu d’expérience, vous ne resterez pas sur le carreau. Il n’y a pas de raison de le penser. Beaucoup restent cantonnés dans leur routine de travail parce qu'ils ont peur de l'inconnu. Pourtant, avoir un peu plus confiance en soi ou le goût de l’aventure ne vous ferait pas de mal. Cela ne vous oblige pas à vous lancer dans une mission impossible, avec le risque de ne plus pouvoir honorer vos dettes ni donner à manger à vos enfants. Mais si vous avez du travail, vous êtes dans une zone de confort, et pouvez toujours refuser la proposition si vous n’avez pas eu un bon feeling lors des entretiens de recrutement. Si vous n’avez pas de boulot, n'hésitez pas non plus à tenter l'aventure mais, dans ce cas, il est naturel de laisser plus vite place à la peur.

5. Par intérêt

Cela paraît sans doute absurde, car évidemment vous n’avez pas envie d’un job qui vous laisse indifférent. Mais ce que nous voulons dire par là, c’est que même les tâches quotidiennes liées à un emploi doivent tout de même vous parler. Et pas uniquement dans un domaine en général. Vous êtes passionné de mode, de boutiques, et lanceriez bien votre propre commerce ? Mais ‘tenir un magasin’, ce n’est bien sûr pas uniquement aller choisir les collections à Paris ou à Londres. Il faut tenir la comptabilité, mener une équipe, positionner l’enseigne sur le marché, etc. Quand on a sa propre affaire, on court tout le temps, on n’a jamais fini. Si vous vous en sentez capable, pourquoi pas ? C’est fantastique, jetez-vous dans cette nouvelle aventure. Mais si vous avez trop de points d’interrogation, posez-vous un instant et réfléchissez plutôt que de plonger tête baissée dans le vide. Ne vous laissez pas séduire par le glamour, par l’image que vous en avez. Allez interroger quelqu’un qui peut vous en dire plus sur le contenu de ce type de travail, et sur ce que cela représente au quotidien.

6. Pour la sécurité

Il est tentant de préférer un métier ou un secteur pour les débouchés qu'il offre. De plus, lorsque le marché de l’emploi se rétrécit, nous préférons stagner à un poste qui nous offre la sécurité de l'emploi. En travaillant, nous pouvons nous prouver, et donc construire nos propres chances en veillant à garder notre valeur ajoutée à notre poste. Dès lors, si pour des raisons imprévues, nous devions perdre notre job, nous avons une bonne référence à inscrire à notre CV. Les exemples de collaborateurs qui se sont montrés fidèles à leur entreprise pendant des années avant de se faire licencier sont légion. Il est préférable de choisir un job qui nous passionne et réponde à nos domaines d’intérêt. Nous sommes ainsi maîtres de la situation si jamais nous devions nous retrouver sans rien.

7. Parce que vous êtes bon dans ce domaine

Il est bien sûr motivant d’être bon dans ce que l’on fait. Vous ne devez pas baser votre choix sur ce que vous savez déjà. D’accord, beaucoup d’entreprises recherchent de l’expérience et des connaissances. Un employeur qui engage un starter est bien conscient qu’il a encore beaucoup à apprendre. Mais les recruteurs vérifient d’abord si vous convenez à l’entreprise avant d’étudier les compétences dont vous disposez. Et puis, de votre côté, vous obtiendrez plus de satisfaction d’un job qui vous offre une courbe d’apprentissage ascendante.

8. Suivre vos amis

Dès qu'il est question de choisir nos études ou un emploi, il n’est pas bon de se baser uniquement sur ce que nos amis font. Vous serez plus heureux à tel endroit si vous travaillez avec vos amis, c’est ce qui vous semble logique ? Mais que se passera-t-il si ceux-ci aiment surtout le reporting et que de votre côté, vous préférez être sur le terrain? Vous serez tous les jours contraint et forcé de vous glisser dans un costume qui n'est pas le vôtre, alors que vous êtes plutôt un homme de la nature. Ou si vous privilégiez les PME alors que vos amis préfèrent les multinationales ? Il est important de bien s’entendre avec ses collègues, mais avoir un job qui vous intéresse reste la priorité. Et puis, vos amis, vous pourrez toujours les voir après le travail.

9. Parce que cela ressemble à votre ancien job

Ne faites pas un copier-coller, juste par sécurité. Que votre ancien emploi vous plaise, c’est normal. Mais si votre désir d’en changer est dicté par votre insatisfaction quant aux tâches, à la culture d’entreprise, aux horaires de travail, il est préférable de changer radicalement de job, voire même de secteur. C’est un changement de direction que vous voulez ? Alors, osez et sortez de votre zone de confort.

10. Viser trop bas par manque de confiance ou par peur de l’échec

Tout changement d’emploi est lié à l’incertitude, c’est logique. Vous ignorez si vous réussirez, vous devrez écrire des tas de lettres, parfois sans jamais obtenir la moindre réponse. Viser trop bas reste une mauvaise option. Meilleure idée : travaillez sur vos compétences en matière de recherche d’emploi. Améliorez vos aptitudes dans le domaine des candidatures, personnalisez votre CV et votre lettre de motivation à chaque nouvelle offre d’emploi, rendez votre profil LinkedIn plus séduisant. Tout cela augmente vos chances d’être convoqué à un entretien d’embauche et d’obtenir le job de vos rêves.

11. Faute de savoir ce que vous voulez

Ne pas savoir ce que l’on veut et prendre ce qui vient, cela arrive souvent, selon Katrin Van de Water, coach en carrière. « Parmi les personnes qui viennent me consulter, beaucoup ne trouvent plus d’énergie dans leur job. Ils veulent faire tout autre chose, mais sans savoir quoi exactement. Ils ne font plus rien de bon, ils tournent en rond. Cela consomme de l’énergie. Alors, ils prennent ce qui vient, et se retrouvent dans un nouvel emploi qui ne les passionne pas non plus. Malheureusement, ils finiront par payer ces mauvais choix. »

Il s'agit d'un cercle vicieux. Pour le casser, voici quelques conseils :

  • Identifiez ce qui est important pour vous.
  • Décrivez ce que vous aimez et ce dans quoi vous êtes bon.
  • Faites des choix et développez des pistes qui vous parlent.
  • Vous gagnez en enthousiasme, c’est magique ! Le succès arrive.

Avec nos remerciements à Vivaldis Interim et à Katrin Van de Water.

(EH) (SC)  

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.