Les 10 pires façons de demander une augmentation

C’est un moment stressant, parfois gênant... En tout cas rarement chose aisée : trouver les bonnes paroles pour demander une augmentation, en ayant l’air confiant et posé n’est pas donné à tout le monde. Le dérapage peut donc arriver à tout moment. Pour l’éviter, voici 10 attitudes à proscrire.

1. Ne tergiversez pas

Ne remettez pas à demain votre demande d’augmentation lorsque vous savez que vous en méritez une dès aujourd’hui. Vous vous en voudrez de ne pas faire la démarche (et en voudrez à votre chef de ne pas simplement vous en offrir une). Mais vous aurez également l’impression de donner ‘gratuitement’ du bon travail, alors que vous pourriez être payé plus justement pour celui-ci.

2. Ne surprenez pas, planifiez

Votre chef est occupé, ou prétend l’être. N’évoquez pas la question au détour d’une conversation : demandez un rendez-vous pour en discuter calmement.

3. Soyez préparé

Vous faites du super travail, mais votre chef aura sans doute besoin d’un petit rappel à ce sujet. Préparez donc un argumentaire, une liste de points positifs que vous pourrez mettre en avant durant votre entretien.

4. Ne demandez pas l’impossible

Aussi tentant que cela soit, ne réclamez pas une somme déraisonnable. Renseignez-vous afin de ne pas vous surévaluer : consultez les grilles de salaires du marché, demandez autour de vous…

5. Ne posez pas d’ultimatum

Si vous annoncez à votre chef que vous quittez la société en cas de refus de vous augmenter, deux choses peuvent se produire : 1) vous êtes augmenté. 2) Votre chef n’a aucun regret à vous montrer la sortie. Ce genre de menace ne donne pas l’impression que vous valez la peine d’être augmenté, mais au contraire, risque de vous décrédibiliser dans l’entreprise.

6. Ne bluffez pas

A moins que ce soit le cas, ne prétendez pas crouler sous les offres des autres entreprises… Votre chef pourrait tout simplement vous féliciter et accepter votre départ sans problème.

7. Ne vous comparez pas aux autres

Même si vous le faites pour montrer combien vous êtes bon et performant par rapport aux autres, vous laissez entrevoir un état d’esprit négatif au sein de votre société. Faites votre travail, ne vous préoccupez pas des autres !

8. Concentrez-vous sur le « pourquoi » vous méritez l’augmentation

Le simple fait de vouloir plus d’argent n’est pas une raison valable, quelle qu’en soit la cause (vous venez d’avoir un enfant, votre chien doit se faire opérer…). Vous ne souhaitez pas paraître dans le besoin alors que ce n’est pas le cas ? Montrez-donc à votre chef que vous avez mérité cette augmentation.

9. Ne parlez pas des difficultés économiques de l’entreprise

Même si vous avez travaillé encore plus dur car certains dans votre service se sont fait licencier, rappeler à votre chef que l’entreprise est en difficulté n’est pas la tactique à adopter.

10. Ne soyez pas trop émotif

Si vous trouvez que vous travaillez trop tout en étant sous-payé, il y a de fortes chances que vous soyez frustré. C’est compréhensible. Respirez un bon coup, laissez cette frustration de côté et communiquez vos revendications posément.

(jt)

Plus d'info Gagner plus / moins

19/08/2013