Le tutorat des seniors, rêve ou réalité ?

Le tutorat des seniors semble une vraie solution au maintien des têtes grises à l’effectif. Pour les entreprises, pour les jeunes et pour les travailleurs concernés. Mais en France, 76% de ces derniers déplorent le manque de solutions mises en place dans leur entreprise en matière de tutorat, et la plupart des tuteurs actuels déclarent le faire dans de mauvaises conditions.

Le 12ème baromètre Seniors en entreprise sonde la satisfaction des travailleurs français. Ceux-ci globalement ne sont pas contents de leurs conditions de travail et des manquements de leur employeur en termes de gestion de carrière. Pour plus de la moitié, le « contrat de génération » du gouvernement Hollande annoncé pour 2103 – « un jeune de moins de 30 ans embauché, un + 55 ans maintenu à l’effectif pour le tutorer » – constitue une vraie solution au maintien de leur emploi. Mais 76% des séniors regrettent de ne bénéficier d’aucun système pour transmettre leurs compétences. Et les tuteurs effectifs le feraient dans des conditions discutables : seul un tiers bénéficierait de formation, de temps ou de rémunération complémentaire.

Exit ?

C’est le sentiment qui ressort chez les séniors ; en 3 ans, aucune augmentation individuelle pour 78% d’entre eux, pas de promotion pour 85%, pas plus de nouveau poste ou d'affectation sur un nouveau projet. 82% ne pensent pouvoir donner une nouvelle direction à leur carrière. Pire encore, ils étaient 36% en 2010, ils sont 42% aujourd’hui à se sentir victimes de harcèlement dû à leur âge.

A noter que la plupart souhaiteraient partir en retraite à 60 ans voire plus tôt, mais que 25% ne savent pas encore à quel âge ils pourront quitter en bénéficiant d’une retraite à taux plein. La raison en est le manque d’information !

Et en Belgique ?

Le gouvernement fédéral finance le fonds d’expérience professionnelle visant la mise en place de projets destinés à maintenir à l’effectif des +45 ans. Des aides à la promotion de l’emploi (APE) en Région Wallonne offrent également aux PME relevant de certains secteurs marchands des subventions visant à financer l’embauche de responsables dans le cadre de projets déterminés tels notamment du tutorat ou de l’assistance au management, pour lesquels les seniors ont une réelle valeur ajoutée à apporter.

Sources : blog-emploi.com
Enquête réalisée en France en partenariat avec l'hebdomadaire Entreprises & Carrières et les sociétés Horemis et Menway, du groupe Hominis, menée par Notretemps.com sur 2171 salariés de plus de 50 ans entre le 5 et le 18 juin 2012.
 

Plus d'info Les plus de 50 ans , Travailler plus longtemps , Collègues , Travail d'équipe

31/08/2012