Le travail à temps partiel influence-t-il votre pension ?

Imaginons que vous travaillez à temps plein mais que l'on vous propose un 4/5ème pour le même salaire (brut). Quels effets cela implique-t-il sur votre pension ? Y a-t-il une réelle différence ?

En d'autres termes, la pension dépend-elle du salaire, du type de contrat (temps plein, temps partiel) ou des deux ? Nous avons demandé l'avis de Stefanie Devestel qui travaille chez Attentia.

Deux éléments

A la fin de sa carrière, un employé peut profiter d'une retraite bien méritée. L'âge légal de la pension est de 65 ans. Celui-ci sera augmenté à 66 ans en 2025 et à 67 ans en 2030.


Pour calculer le montant de la pension, deux éléments sont pris en compte : les périodes d'emploi et le salaire. Il est important de garder à l'esprit que les changements au cours d'une carrière professionnelle peuvent avoir une influence sur la retraire. Nous allons passer différents points en revue.

Le travail à temps partiel, une incidence sur la retraite ?

Une carrière complète d'un employé équivaut à 14.040 jours (45 ans x 312 jours/an). S'il y a plus de 14.040 jours, les moins avantageux (ceux pour lesquels le salaire le plus bas a été perçu) sont supprimés. Seuls les fameux jours ONSS comptent pour la constitution de votre pension. Il s'agit de jours pour lesquels des cotisations sociales sont payées ou du moins retenues de votre salaire.


Au cours d'une carrière professionnelle, un employé peut décider de travailler à temps partiel à un moment donné. Il dispose de plusieurs options :

  • Il peut par exemple utiliser le système de crédit-temps. Seul le crédit temps justifié (par exemple s'occuper de son enfant de moins de huit ans ou gérer des soins palliatifs) est assimilé à la construction de la pension.
  • Il est également possible de profiter de congés thématiques comme la maternité, la paternité ou l'adoption. Ces périodes sont également complètement assimilées.

Un employé ayant un contrat de travail à temps partiel et ne recevant aucune indemnité pour les jours où il n'a pas travaillé ne pourra pas construire sa pension là-dessus.

Switch de carrière

Supposons que quelqu'un change d'emploi et passe un peu de temps à la maison entre ses deux jobs. Cette période de 'chômage' est-elle prise en compte pour l'élaboration du plan de pension ?


Il faut faire la distinction entre le chômage 'volontaire' et 'involontaire'. Il est question de chômage 'volontaire' lorsqu'un employé démissionne et ne se remet pas directement à travailler. Cette période n'est pas prise en compte pour l'élaboration du plan de pension.


Si un employé est licencié par son employeur, il est question de chômage 'involontaire' et cette période est bien prise en compte pour l'élaboration du plan de pension.

Salaire élevé, pension élevée ?

Cela n'est pas tout à fait juste. Le salaire pris en compte pour calculer la pension n'est pas illimité : il est question d'un certain plafond salarial. En 2015, celui-ci était de maximum 53.528,57 par an. La limite n'a pas encore été fixée pour 2016.

Un travailleur de 65 ans est-il obligé de prendre sa retraite ?

Non, l'âge légal de la pension ne signifie pas que le travailleur doit obligatoirement prendre sa retraite. Moyennant l'accord de son employeur, il peut continuer à travailler et se retirer de l'entreprise par la suite. Une autre possibilité est de combiner pension et activité professionnelle. A partir de 65 ans, il n'y a plus de limites au niveau du 'revenu complémentaire' en plus de la pension.


Les employés qui ont moins de 65 ans et qui combinent leur travail et leur pension doivent tenir compte de certaines limites en matière de rémunération s'ils ne veulent pas perdre (temporairement) leur droit à le pension.


Les paiements des indemnités sociales (maladie, chômage, retraite anticipée,…) sont arrêtés dès que l'âge légal de la pension a été atteint. Celui qui reçoit des indemnités sociales doit donc bien prendre sa pension à l'âge légal défini par la loi.

En savoir plus ?

Depuis la réforme des pensions, l'assimilation des périodes pendant lesquelles quelqu'un n'a pas travaillé est calculée sur une autre base que celle des salaires réels.


Vous trouverez plus d'informations sur le site du service fédéral des pensions. Grâce à l'outil myPension, vous pourrez facilement calculer par vous-même ce que vous toucherez à votre pension.

 

(eds/sd/eh/jy) 

Plus d'info Travailler plus longtemps , Pension légale , Types de contrats

06/02/2017