Le télétravail progresse aussi dans les PME

Télétravail
« Dans une PME, la présence physique sur le lieu de travail est généralement requise. Cela joue un moindre rôle dans les entreprises multinationales et publiques, où un jour de travail à domicile, ou une absence, est plus facile à appréhender. » (Christine Mattheeuws, Syndicat Neutre pour Indépendants)

Une enquête du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), réalisée en décembre 2013, le montre, le travail à domicile progresse.

Un nombre accru de grandes entreprises changent de cap et permettent à leurs collaborateurs de travailler de chez eux un ou plusieurs jours par semaine. Mais même dans les PME, le télétravail connait à présent une popularité croissante, comme le montre une étude à laquelle 484 PME – où il est permis de télétravailler – ont participé. Des secteurs comme l’horeca, le transport, le commerce de détail et la grande distribution ou l’industrie ont été exclus de l’enquête puisque le télétravail y est pratiquement impossible.

Oppositions

En trois ans de temps, le nombre de PME qui autorisent le télétravail a fortement augmenté. Fin 2013, 29% des PME autorisaient le télétravail alors qu’en 2010, seules 16% d’entre elles l’admettaient. Malgré la progression du télétravail au sein des PME, beaucoup d’entrepreneurs ont encore des objections à son encontre. 68% des PME estiment en effet que le télétravail est pratiquement infaisable dans leur entreprise.

« Ce n’est pas illogique », réagit la présidente du SNI, Christine Mattheeuws. « Dans une PME, chaque maillon est d’une importance cruciale, ce qui explique qu’une présence physique sur le lieu de travail soit généralement exigée. Cela joue moins dans les multinationales ou les entreprises publiques : là, chaque service compte plusieurs membres du personnel. Un jour de télétravail ou une absence est donc beaucoup plus facile à appréhender. Dans une PME, par contre, le travailleur réalise beaucoup plus de choses que ce qui est décrit dans sa job description. Prendre le téléphone, ouvrir la porte à un visiteur, résoudre des problèmes informatiques etc. Le multitasking dans une PME n’est pas une notion vaine. »

Télétravail pas nécessaire

Remarquable aussi, 81% des travailleurs dans une PME habitent dans un rayon de 0 à 20 kilomètres du bureau. Que les PME recrutent localement est aussi intéressant pour les travailleurs : ils perdent donc moins de temps en trajets domicile / lieu de travail. Ce qui rend le télétravail moins nécessaire.

(sn/sc) - Sources : SNI 

Le SNI est le Syndicat Neutre pour Indépendants, une organisation neutre pour entrepreneurs qui représente les indépendants, les professions libérales et les PME de tout le pays. Le SNI est la voix des entrepreneurs et défend leurs intérêts économiques, sociaux et culturels auprès des autorités, de l’opinion publique et des media. Le SNI est un organe indépendant et n’est pas lié à une vision politique ou à un secteur déterminé. Plus d’infos sur www.sni.be  

Plus d'info Télétravail

13/02/2014