Le score moyen obtenu en fin d’études détermine le salaire

Selon une enquête intitulée « Understanding the gap between business schools and the workplace » (Comprendre le fossé entre business schools et lieu de travail) de la Néerlandaise Monique Bijker (Open Universiteit), il semble que ce ne soit pas le diplôme en soi qui soit le meilleur indice pour prédire le salaire futur, mais bien le score moyen obtenu en fin d’études.

Bijker a analysé dans son étude la manière dont les étudiants se préparent aux exigences du marché de l’emploi. Pour cela, Bijker a observé entre autres le salaire que touchaient les étudiants sondés, six mois après avoir décroché leur diplôme.

Qu’en ressort-il ? Plus le résultat obtenu est élevé en fin d’études, plus important est le salaire perçu six mois plus tard. Le diplôme en soi ne semble donc pas une condition suffisante pour être bien rémunéré.

Manque de certaines compétences

En outre, l’étude le souligne, les étudiants avouent eux-mêmes que les compétences qu’ils ont acquises pendant leur formation ne correspondent pas parfaitement à celles attendues par les employeurs.

Les participants déclarent scorer insuffisamment en termes de connaissances de la vie professionnelle, d’apprentissage de nouvelles choses, de raisonnements logiques et de collaboration effective.

Sources : Managersonline.nl

04/04/2013

  • 04 avril 2013