Le saviez-vous ? Un mail sur sept ne sert qu’à cancaner

Fini, les ragots à la copieuse ou à la machine à café : les médisants de bureau ont trouvé le monde plus sécurisant de l’électronique. Pourtant, les mails tombent aussi parfois auprès des mauvaises personnes.

13 juin 2012

Partager

C’est évidemment nécessaire d’inverser la vapeur, car les nouvelles négatives sont trois fois plus nombreuses que les positives. Un mail sur sept contient des ragots, et cela vaut à tous les niveaux de l’entreprise. Les subalternes cancanent visiblement le plus sur leur patron. Même si ceux-ci ne font, réflexion faite, pas plus mal que les autres, car les plus haut placés font de même mais un peu moins que leurs subordonnés.

Et en plus, le chiffre que l’on colle sur le nombre d’emails qui circuleraient par jour est plutôt dingue : 112 pour un travailleur moyen. L’enquêteur Eric Gilbert est convaincu que les chiffres peuvent s’appliquer à n’importe quelle entreprise.

Gilbert était très étonné du nombre de mails ragots mais, après coup, il trouve cela parfaitement logique. « Les cancans ont une sale réputation, pourtant c’est une forme très importante de communication. Les petits messages ont déjà une influence, par exemple comme ‘Eric sera en retard pour la réunion’. Ecrit sur une porte, il donne l’impression qu’il est toujours en retard. C’est notamment par les ragots que l’on sait ce que l’on sait sur chacun, c’est une manière de partager l’information sociale.

Les médisants professionnels suivent le schéma des cancans à la perfection: ils servent quatre objectifs. Distribuer l’info, se détendre, toucher là où cela fait mal et influencer les relations.

Mais les mails sont dangereux ; on a vite fait d’inclure une mauvaise personne dans la liste de distribution. Le mail est sauvé, imprimé et revient comme un boomerang. Encore plus vite…

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.