Mon salaire

Le salaire d’un cordonnier indépendant : 1.400 euros nets

Eddy Brasseur (50 ans), Haasrode
  • Profession : cordonnier indépendant
  • Revenu brut : 1.400 euros environ
  • Revenu net : idem

Nous avons rencontré Eddy Brasseur (50 ans) et lui avons demandé ce qu’il pense de son métier et de son revenu.

Quel est votre travail ?

Je suis cordonnier depuis 30 ans. Pendant les 2 premières années, je travaillais pour le cordonnier qui m’a appris le métier. Quand il a arrêté, j’ai repris un de ses trois commerces.

On ne le croirait pas mais en tant que cordonnier, on dépend fort de facteurs externes comme des travaux publics dans sa rue, les périodes de vacances et même le temps. Par mauvais temps ou quand les conditions météorologiques sont inattendues (chaud en hiver, froid en été) les gens viendront plus vite pour faire réparer une paire de chaussures.

Aimez-vous votre travail ?

Absolument. Un métier qu’on aime avec beaucoup de contact humain, c’est ce qu’il y a de plus précieux. Je vois beaucoup de clients mais il y a aussi des gens qui viennent juste pour causer un peu. J’ai des amis qui viennent vers l’heure de fermeture et alors on boit une bière ensemble.

Comment trouvez-vous vos revenus ?

J’ai la chance d’avoir fini de payer mon immeuble. Les revenus locatifs de l’appartement au premier étage couvrent mes frais. Mon revenu net égale donc mon revenu brut. Sinon, je serais forcé d’arrêter. Cordonnier est un métier en voie de disparition dans notre société du prêt-à-jeter. Avant, mon épouse travaillait avec moi et j’employais quelqu’un. Un jour par semaine, je formais un apprenti. Maintenant, je suis seul. Mes revenus varient, naturellement. Pour cette interview, j’ai divisé mon revenu annuel par 12.

Seriez-vous prêt à changer de travail pour gagner plus ?

Non ! La liberté dont je dispose n’a pas de prix. Je détermine moi-même le rythme, je n’ai pas de stress et j’ai beaucoup de contact. Si je faisais autre chose, je ne serais plus fidèle à moi-même.

Parvenez-vous à économiser ?

J’ai une épargne-pension et une assurance-vie. Les meilleurs mois compensent les périodes creuses. Mais l’essentiel de mes économies se trouve dans mon immeuble. Pour mes vieux jours.

Faites-vous plus attention en raison de la crise ?

Je fais toujours attention à mes sous. La crise n’a rien changé.

A quoi n’aimez-vous pas dépenser votre argent ?

Aux gadgets high-tech. Je n’en vois pas l’intérêt. Aux produits de luxe en général.

Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto ?

Mais j’ai gagné le gros lot ! Je suis en bonne santé et je suis content de tout ce que j’ai : une chouette femme, les enfants et un beau métier. La seule chose qui me vient à l’esprit, c’est peut-être une nouvelle camionnette.

(mr/sdb) 

DISCLAIMER
Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction.

Plus d'info Combien vaut mon travail? , Mon salaire

23/01/2013