Le salaire de Tatjana, professeur de morale à 4/5 ème : 1250 euros net / mois

Lorsque Tatjana se retrouve face aux étudiants de son école de Saint Gilles, elle a le sentiment d’avoir le monde en face d’elle. Elle s’enrichit à leur contact, mais gagne-t-elle suffisamment sa vie ? Interview d’un professeur de morale

24 juillet 2012

Partager

Que gagne Tatjana, professeur de morale ?
tatjana blomstrand, 42 ans, suédoise d’origine
  • professeur de morale à 4/5ème dans une école de saint gilles
  • revenus mensuels : 1250 euros net
  • extra : photocopies gratuites pour la préparation des cours

Parlez-moi de votre métier : que faites-vous ?

« J’enseigne la morale à une classe passerelle dans le secondaire inférieur d’une école à discrimination positive de Saint Gilles, mais j’en apprends tous les jours, moi aussi. Mes étudiants viennent des 4 coins du monde, ils me parlent de leur culture au travers d’une thématique que je choisis d’aborder au cours. C’est une porte ouverte sur un univers inconnu, tel que leur vécu en famille avant l’immigration… Mon rôle est de favoriser leur adaptation à notre vie et à nos langues, à enrichir leur culture générale. Cela les aidera à accéder plus tard à nos métiers. »

Que pensez-vous de vos revenus ?

« Je gagne 1250 € par mois pour un 4/5ème avec 4 ans d’ancienneté. C’est plutôt bas. En fait, c’est le secteur qui est sous valorisé. Et puis notre travail de préparation coûte cher, il faut se fournir les livres sur lesquels axer nos cours…»

Vous l’aimez, votre métier ?

« Oui, car sans cette resocialisation à laquelle je contribue en les instruisant sur nos lois, par exemple, cette population grossirait les rangs des pauvres de demain. J’ai le sentiment d’avoir une place utile à prendre, même à mon niveau. Le cours de morale crée un espace privilégié où il est permis d’espérer un changement, comme de casser certaines coutumes à la maison qui emprisonnent certains. C’est un bien petit pas, certes, mais pour moi c’est une victoire. »

Quelles sont les principales difficultés ?

« D’abord, c’est un métier fatiguant qui exige un gros investissement personnel, car en classe, je dois faire mon théâtre, c’est essentiel si je ne veux pas qu’ils prennent le contrôle. Et en même temps, il faut garder cela agréable. Et puis les préparations demandent beaucoup de mon temps, aussi. »

En changeriez-vous pour gagner plus ?

« Ce n’est pas le seul critère. Si je devais changer, je chercherais quelque chose de plus adapté à ma personnalité. Le début de ma carrière était davantage orienté sur l’aspect financier. Ce n’est plus le cas à présent. Et je ne souhaite pas revenir à un temps plein, c’est une question d’équilibre avec ma vie de famille. »

Parvenez-vous à économiser ?

« Non, évidemment. »

Quelle est la dépense qui vous fait le plus plaisir ?

« Achter des fleurs. Je fais mes petits pots dans la maison. Les dernières que j’ai achetées sont des roses de noël. »

Et ce que vous n’aimez pas du tout payer ?

« Les factures. J’en laisse le soin à mon mari… » (rires)

Quel est votre rêve ?

« Les voyages. J’ai été voir les baleines et les dauphins en Guadeloupe, c’était géant et émouvant aussi d’observer un si gros animal se mouvoir dans l’eau. Je rêve de voyager plus.

  (sc)  

DISCLAIMER
Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction.
 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.