Le Roi Philippe est-il le chef d'État le mieux rémunéré ?

Notre souverain ne gagnerait pas trop mal sa vie. A votre avis, qui est la tête couronnée la mieux rémunérée au monde et combien les familles royales dépensent-elles exactement ?

9 août 2018

Partager

Au sein de l'OCDE, l'union des 35 pays les plus développés, le Roi Philippe serait le deuxième monarque le plus puissant. Comment gère-t-il sa redevance annuelle de 11,7 millions d'euros ?

Reine Elizabeth II

Le Roi des Belges doit laisser la première place à la Reine d’Angleterre. Sans doute à cause de s’ancienneté car elle est en service depuis bien plus longtemps et que son royaume beaucoup plus vaste. La différence est considérable : la reine Elizabeth II perçoit 87 millions d'euros par an soit plus du double des coûts totaux de notre famille royale.

Écart

La position du Roi Philippe est similaire à celle de la Reine Margareth II du Danemark. Celle-ci touche 10,9 millions d'euros par an soit une différence d'à peine un million d'euros par rapport à notre souverain. Serait-ce dû à une inégalité des salaires entre les hommes et les femmes ?

La 4ème place revient à l'empereur Akihito du Japon avec 2,5 millions d’euros et la 5e place est occupée par notre voisin du Nord, le Roi Willem-Alexander des Pays-Bas, avec 880.000 euros par an.

Compensation

Les chiffres de ce classement ne sont pas vraiment comparables car ils proviennent de données du site financier britannique IG.com. Ils ne tiennent pas compte du fait que la rémunération du roi Philippe n'est pas une dotation à titre purement privé. Sa rémunération relève de la 'liste civile'.

Avec cet 'avantage', il doit aussi payer toutes les dépenses liées à son travail, y compris les frais de personnel. Ces dépenses engloutissent environ 70% du budget qui lui est octroyé.

Coût

En plus de cette liste civile, il y a d’autres coûts qui sont externalisés. Tout d’abord des dépenses dans le domaine des TIC qui sont prises en charge par le SPF Chancellerie, ensuite des voyages officiels pris en charge par les Affaires étrangères, et enfin des investissements annuels dans l'achat d'œuvres d'art pour la promotion culturelle en Belgique et à l'étranger. Il ne faut pas non plus oublier les coûts en matière de sécurité financés par le Ministère de l’Intérieur.

Le professeur Herman Matthijs, qui travaille pour l'Université de Gand et la VUB, a passé tous ces coûts en revue et a également tenu compte des descendants du Roi. Il a calculé que, en 2014, l’ensemble de la famille royale a dépensé environ 39 millions d'euros .

La fortune personnelle du Roi n'est pas connue. Il s’agit d'informations ultra-confidentielles auxquelles seuls les conseillers financiers de la famille Saxe-Cobourg-Gotha ont accès. On sait toutefois que Léopold II a laissé derrière lui un héritage quelque peu douteux et que, au siècle dernier, la famille royale a vendu des actions à la Société Générale de Belgique. Les chiffres ne sont pas connus mais leurs conseillers financiers veilleront à ce qu'il n'y ait pas de faillite à l’avenir.

(eh/ll) – Source : www.derijkstebelgen.be

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.