Le pharma, un modèle pour les femmes ?

"80% des recherches Google au sujet de l'information médicale sont effectuées par des femmes." (Catherine Rutten et Sonja Willems, CEO et présidente du conseil d'administration de pharma.be)

Une minorité de femmes au sommet des entreprises ? Le secteur pharmaceutique belge ne semble pas être concerné. La présence massive de femmes et de niveaux de gestion élevés crée un effet boule de neige. "Nulle part ailleurs que dans le pharma, les nombreuses qualités des femmes sont appréciées à leur juste valeur."

Le fait que beaucoup de femmes soient actives dans ce secteur a des origines historiques. "Au sein d'une famille, il s'agit surtout de la femme qui s'occupe des soins et de la santé des différents membres qui la composent. 80% des recherches Google au sujet de l'information médicale sont effectuées par des femmes. Le pharma a toujours été considéré comme important aux yeux des patients. Nous essayons d'en réaliser la meilleure traduction possible aux yeux du monde extérieur", expliquent Catherine Rutten et Sonja Willems, CEO et présidente du conseil d'administration de pharma.be, l'organisation qui chapeaute le secteur pharmaceutique.

Travailleurs acharnés

Cela va plus loin. "Le secteur est à la recherche de profils qualifiés. Dans un environnement où de nombreux contrôles sont opérés, des travailleurs concentrés, ponctuels et précis font souvent la différence." A ce niveau, les femmes possèdent certaines qualités indéniables. "Elles ont d'excellentes affinités avec les processus à long terme et sont plus souvent disposées à collaborer."


Cela revient à dire que les femmes ont moins de soucis au niveau de leur ego. "Elles se sentent comme à la maison au sein d'une équipe, en sont souvent les inspiratrices ou les personnes qui motivent les troupes. Dans des situations professionnelles, nous constatons souvent que les femmes essaient de tirer le meilleur de l'équipe", précisent Catherine Rutten et Sonja Willems.


"Dans une industrie qui a besoin de collaboration et d'innovation permanente, ces compétences sont inestimables. Nous devons encore plus communiquer aux femmes qu'elle peuvent construire une belle carrière professionnelle au sein du secteur pharmaceutique. Les opportunités y sont nombreuses et n'attendent qu'à être saisies."

Rotations étrangères

Selon Catherine Rutten et Sonja Willems, les entreprises pharmaceutiques essaient de faciliter le développement optimal des talents de leurs collaborateurs. "Elles accordent une attention particulière aux femmes car celles-ci se concentrent sur leur emploi actuel. Parfois, elles sont prises entre la carrière de leur conjoint ou l'éducation de leurs enfants. Parfois, elles ont hâte de passer à une prochaine étape au niveau de leur carrière. Nous les aidons à trouver le juste milieu et à créer un programme sur mesure."


L'expérience à l'étranger est souvent nécessaire pour être actif au sein d'une entreprise internationale. "Voilà pourquoi nous optons pour une rotation à l'étranger : les membres du personnel belge de sexe féminin sont envoyés six mois à l'étranger et doivent effectuer le même travail qu'en Belgique. La connaissance d'une nouvelle culture, d'un autre modèle de gestion et d'un système de soins de santé différent du nôtre est inestimable. Nous offrons également des projets 'Bridge' : il s'agit de programmes où vous touchez à tout pendant deux ans pour ensuite définir la fonction qui correspond le mieux à vos talents. Vous pouvez par exemple passer une année au sein du service d'approvisionnement et, si cela ne vous convient pas, opter pour une deuxième année dans une unité de recherche et développement."

Pas de quota obligatoires

Dans un tel secteur, il y a un réel besoin de diversité au sein des équipes de management, et ce particulièrement parce qu'elles doivent prendre des décisions difficiles, concluent Catherine Rutten et Sonja Willems. "La diversité consiste en un équilibre entre les hommes et les femmes, de même qu'au niveau de l'éducations et de l'expérience (étrangère). Le présence de femmes dans les hautes sphères de l'industrie pharmaceutique est due à leur mérite ainsi qu'à leurs compétences professionnelles. Il n'est pas question d'un quota 'imposé'."


(eh/jy) 

Plus d'info Soins de santé , Quel est le job qui me convient?

24/04/2017