Le pack salarial à la carte a le vent en poupe

« Il y a une grosse différence entre le fait d’offrir des jours de congé supplémentaires à un employé administratif ou à un vendeur » (Yves Labeeu, tax & reward consultant chez Attentia)

Maintenant que la modération des salaires rend les augmentations salariales quasi impossibles, les entreprises recherchent des solutions créatives. La rémunération à la carte via des plans d’avantages complémentaires apparaît de plus en plus souvent comme une solution. Cela soulève bien quelques objections et il faut aussi une bonne préparation, nous précise Yves Labeeu d’Attentia : « Bien réfléchir, par exemple, à qui vous allez offrir le choix parmi quels avantages… »

Les rémunérations à la carte sont bien dans la tendance, nous dit-il. En tant que tax & reward consultant chez Attentia, il guide les entreprises dans la composition de leurs packages salariaux.

« Un package optimal ne signifie pas nécessairement qu’il soit plus avantageux en net », nuance-t-il tout de suite. « Si les entreprises adoptent des plans censés individualiser la rémunération, c’est souvent un exercice neutre budgétairement parlant. La véritable motivation à le faire est d’abord la rétention. Les employeurs essaient de gonfler leurs atouts sur le marché de l’emploi de différentes manières. Offrir un package salarial flexible qui octroie au travailleur une véritable liberté de choix, en est une. »

La rémunération en mode créatif

La rémunération individuelle n’est pas nécessairement avantageuse sur les plans social et fiscal, selon Yves Labeeu. « C’est possible, mais cela dépend encore des choix de chacun, telle que celui de la voiture de société ou la mise à disposition d’un Smartphone ou d’une connexion internet. Des jours de congé supplémentaires n’ont pas d’avantage financier certes, mais offrir du temps est aussi précieux. »

Parfois, il y a bien un lien entre les plans d’avantages complémentaires et la modération salariale actuelle, conséquence de la norme salariale. « Maintenant qu’il est difficile, en principe voire impossible de payer plus les travailleurs, les employeurs cherchent des alternatives créatives pour les rémunérer autrement. »

Une certaine forme de liberté de choix est donc la clé. Du temps supplémentaire, un budget mobilité supérieur, un meilleur équilibre vie privée/ vie professionnelle, un package ICT, plus d’argent pour la pension… Les possibilités en termes d’avantages complémentaires sont multiples.

Ouverture d’esprit

Cela semble logique et simple, pourtant cela peut prendre pas mal de temps pour instaurer des rémunérations à la carte. « Tout commence par une bonne préparation », détaille Yves Labeeu.

« Les employeurs doivent bien réfléchir à quel type de collaborateur ils offrent le choix parmi quels avantages. Il y a une grosse différence entre le fait d’offrir des jours de congé supplémentaires à un employé administratif ou à un vendeur. Si ce dernier ne travaille pas, cela se verra dans les chiffres. Dans le cas de l’employé administratif, cette considération se justifie moins. »

De plus, toutes les entreprises ne sont pas prêtes à appliquer cette manière de rémunérer. « Il faut une certaine ouverture d’esprit chez tous les décideurs de l’entreprise. Dans les organisations plus rigides, souvent, l’exercice est difficile. »

Les voitures de société

Si cela fonctionne tout de même, les travailleurs peuvent alors piloter leur package salarial, cela se fait principalement une fois par an. « Par exemple sur base d’un bonus variable qu’ils peuvent ‘consommer’ en faisant leur choix parmi différents avantages », poursuit Yves Labeeu.

Ceci ne surprendra personne, les voitures de société restent un des avantages les plus populaires. « Les pc portables, la connexion internet, les tablettes scorent bien aussi, tout comme les jours de congé supplémentaires », énumère-t-il : « De temps en temps, quelque chose d’autre ressort, comme le pack santé avec des check-ups médicaux. »

Les travailleurs qui peuvent composer en partie leur package salarial doivent tenir compte de plusieurs choses, certains éléments du package donnent lieu à un ‘avantage de toute nature’, sur lequel des cotisations sociales et un précompte professionnel sont dus. »

(wv/sc) 

Plus d'info Avantages extralégaux , Rémunération

04/02/2014