Le jobcrafting : comment rendre votre travail plus agréable ?

Vous vous ennuyez au bureau mais trouvez que ce n'est pas le moment de changer d'emploi ? Le jobcrafting est peut-être une solution !

Si vous ne retirez pas (ou plus) de satisfaction de votre travail, il peut être judicieux de changer de fonction même si vous n'avez aucun emploi intéressant en vue. Malheureusement, cela s'avère parfois impossible pour diverses raisons : vous ne disposez pas d'une réserve financière suffisante, vous devez encore tout apprendre dans votre travail ou avez d'autres priorités à traiter avant votre carrière professionnelle. Comment éviter de broyer du noir et tenir le coup dans votre environnement de travail ? Existe-t-il un moyen d'améliorer votre quotidien sans pour autant changer d'emploi ?

Avez-vous déjà entendu parler du 'jobcrafting' ?

Le 'jobcrafting' est une technique permettant de redéfinir une description de fonction tant physiquement que mentalement. Vous effectuez de nouvelles tâches et en éliminez d'anciennes pour façonner un emploi en accord avec vos valeurs, vos qualités et vos intérêts. Vous vous identifiez à votre travail et retirez beaucoup plus de satisfaction de ce que vous réalisez.


Apparu suite à une étude menée par Amy Wrzesniewski et ses collègues de l'Université de Yale, ce terme connaît un vif enthousiasme dans des entreprises telles Google. Bonne nouvelle, tout le monde peut y accéder !

Les trois niveau du jobcrafting

  • Le 'task crafting'
    Le 'task crafting' consiste en une modulation des activités exercées dans le cadre de votre travail. Si vous avez beaucoup d'expérience et que vous souhaitez partager vos connaissances, vous pouvez être responsable de la formation des nouveaux employés. Un avocat d'entreprise pourrait par exemple rendre son travail proactif alors qu'il était plutôt réactif. En rencontrant l'équipe responsable des produits au début du développement d'un concept, il pourra répondre de manière plus appropriée aux défis juridiques au lieu de réagir par la suite alors que l'idée est déjà bien implantée.
  • Le 'relational crafting'
    Le 'relational crafting' permet d'améliorer vos relations avec votre entourage professionnel (collègues, fournisseurs, clients,…). Certains hôpitaux envoient par exemple des personnes pour parler avec les patients n'ayant pas reçu beaucoup de visites ou prennent l'initiative de changer régulièrement les œuvres d'art dans les chambres afin que les personnes malades puissent profiter d'une vue différente. Voilà d'excellente manières de donner un sens à des tâches routinières.
  • Le 'cognitive crafting'
    Le 'cognitive tasking' a pour but de redéfinir la façon dont vous traitez vos tâches et la signification que vous leur donnez. Certaines personnes nettoyant les hôpitaux ne font pas du nettoyage pur mais participent au bon état de santé des patients car ils permettent de garder un environnement propre et stérile. Idem pour les coiffeurs qui voient leur travail beaucoup plus large que de belles coupes de cheveux. Ils écoutent également ce que leurs clients ont à leur dire et font preuve d'énormément d'empathie.

Avantages pour les employés

Grâce au 'jobcrafting', vous enrichissez le contenu de votre travail et atteignez vos objectifs. Cela vous facilite la tâche pour trouver un bon équilibre vie privée-vie professionnelle, vous éprouvez beaucoup plus de plaisir à travailler et améliorez votre bien-être général.

Avantages pour les employeurs

Une étude a montré que le jobcrafting, dans le cadre d'une politique de planification d'une organisation, peut mener à plus de satisfaction, d'engagement, de créativité, de motivation et d'efficacité.

Voici comment procéder

Dans l'ouvrage 'The Crafting™ Exercise', vous apprenez à voir votre travail comme un ensemble flexible de blocs plutôt qu'une liste de tâches rigide. Cela vous donne un excellent aperçu des moyens créatifs pour redéfinir l'ensemble de votre emploi du temps.


Vous commencez par une analyse de la situation actuelle et subdivisez votre travail en blocs de tâches en fonction du temps et de l'énergie que cela vous demande.


Ensuite, vous créez une esquisse de la version idéale mais réaliste de votre fonction. Voilà l'objectif que vous voulez atteindre. Pour y parvenir, vous reprenez des blocs de tâches que vous exercez actuellement et jugez quels sont ceux qui correspondent le mieux à vos valeurs, vos qualités et vos passions.


Ce simple processus peut être très instructif pour les employés. De plus, c'est plus facile et moins cher que de devoir trouver de nouvelles opportunités d'emploi.

De petites adaptations font une grande différence

Il est illusoire de penser que vous arriverez à tout changer. Toutefois, des études montrent que même de simples petits changements peuvent faire une grande différence.


(eh/jy) 

Plus d'info Santé , Détente , Equilibre vie privée/professionnelle

09/05/2016