Le harcèlement sexuel au travail en chiffres

Un an après le lancement du #MeToo (et de son équivalent francophone #BalanceTonPorc), le harcèlement sexuel au travail est toujours d’actualité. Au cours des 6 derniers mois, 1 travailleur sur 12 (8,3 %) a été confronté à du harcèlement sexuel au travail. 1 travailleur sur 100 (femmes et hommes confondus) en a même été victime chaque semaine.

12 octobre 2018

Partager

Ces chiffres ressortent d’une enquête du Groupe IDEWE, le plus grand service externe pour la prévention et la protection au travail. Plus de 45 000 travailleurs ont été interrogés entre 2016 et 2018 sur leur bien-être psychosocial et les comportements indésirables au travail.

Les 3 comportements indésirables à connotation sexuelle les plus courants sur le lieu de travail

1. Jeter des œillades ou déshabiller du regard 6,8%
2. Approcher sexuellement au moyen de gestes, paroles, e-mails, SMS, etc. 3,2%
3. Attouchements sexuels 2,1%

Les femmes (9,5 %) sont davantage confrontées à du harcèlement sexuel que leurs collègues masculins (6,1 %). L’âge et le secteur sont également des facteurs déterminants. En effet, les travailleurs plus jeunes (moins de 45 ans – 9,5 %) sont confrontés quelque peu plus souvent à du harcèlement sexuel que leurs collègues plus âgés (plus de 45 ans – 6,9 %).

Dans quels secteurs les cas de harcèlement sexuel sont les plus fréquents ?

1. Soins de santé 10,6%
2. construction 10,3%
3. Commerce de détail 10,2%
4. Services 6,6%
5. Enseignement 4,6%

Lode Godderis, directeur du service Knowledge, Information and Research du Groupe IDEWE, commente les résultats de l’enquête : « Les auteurs de harcèlement sexuel sont autant des personnes internes à l’entreprise (collègues ou supérieurs hiérarchiques) que des personnes externes (visiteurs, clients, fournisseurs ou patients). On note des différences marquées entre les secteurs. Par exemple, les travailleurs du secteur des soins de santé sont davantage les victimes d’auteurs externes. »

Le harcèlement sexuel au travail
Les conséquences des comportements abusifs sur le lieu de travail ne doivent pas être sous-estimées. Selon Lode Godderis : « le bien-être psychosocial des victimes en est considérablement diminué. Cela se traduit entre autres par une plus faible satisfaction au travail, une moindre intention de rester, un nombre d’absences plus élevé, davantage de stress et un plus grand risque de burn-out. »

5 conseils contre le harcèlement sexuel

Si vous êtes confronté au harcèlement sexuel sur votre lieu de travail, les conseils suivants vous seront utiles :

  1. Fixez vos limites le plus vite possible. Si cela n’est pas trop tard, vous pouvez toujours tenter d’y mettre fin sur le ton de la rigolade : 'Allons-nous en rester là ?' ou 'Allons-nous encore longtemps continuer à nous amuser ?'.

  2. Exprimez ce que vous ressentez à ce sujet et indiquez clairement que le comportement en question vous incommode : 'Cela me met mal à l’aise et j’aimerais que vous cessiez avec vos remarques'.

  3. Discutez-en calmement, respectueusement et poliment : plus le message est clair, plus le comportement risque de disparaître.

  4. Parlez-en à différentes sources issues de votre environnement de travail.

  5. Adressez-vous à une personne de confiance. Celle-ci est tenue par le secret professionnel et pourra discrètement s'adresser à la personne concernée par le comportement indésirable.

Vous pouvez également faire la différence en tant que spectateur. Osez dire que vous trouvez l’attitude d’un collègue inappropriée.

(es/kv/eh) - Source : IDEWE 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.