Le diplôme multiplie nos chances sur le marché de l’emploi

Les hauts diplômés ont plus de chances de trouver un emploi. Pourtant, selon l'OCDE, le nombre de jeunes optant pour l'enseignement supérieur est encore relativement faible.

Sans diplôme d’humanités, il est difficile de trouver du travail. 13% des personnes étant dans ce cas de figure ne décrochent pas d’emploi. Parmi la catégorie détenant un diplôme de l'enseignement secondaire mais n'ayant pas opté pour un enseignement supérieur, 6% ne trouvent pas de travail. Tels sont les résultats du rapport de l’OCDE sur l’enseignement supérieur en Belgique. A peine 3% de tous les étudiants diplômés du supérieur resteraient sans emploi.

Investir dans l’enseignement supérieur

Avec son rapport, l’OCDE met plusieurs préjugés sur la table, et prouve qu’investir dans l’enseignement supérieur est une des meilleures manières de lutter contre le chômage. Selon eux, l’enseignement est traité à tort comme un poste à pertes, alors que les hauts diplômés apportent précisément de l’argent aux autorités. "Si nous ne continuons pas à alimenter notre économie par le biais de diplômes supérieurs, nous courrons de gros risques", avertit Dirk Vandamme, expert en éducation.


Dans notre pays, nous avons tendance à penser qu’il y a trop de jeunes effectuant des études supérieures. Cela ne semble pas être le cas. D’après le rapport de l’OCDE, environ 33% des jeunes feraient le pas vers l’enseignement supérieur. En comparaison avec d'autres pays, ce chiffre n’est pas très élevé. Certainement pas lorsque l’on sait que, dans certains pays, jusqu’à 60% des jeunes optent pour l'enseignement supérieur.

Plus de femmes avec diplôme supérieur

Un élément interpelant est que le nombre de femmes décrochant un diplôme supérieur est plus élevé que chez les hommes. De plus, les femmes disposant d'un haut diplôme trouveraient du travail encore plus facilement que leurs homologues masculins. Ce développement frappant n’est pas ressenti dans la plupart des autres pays.

L’enseignement ne s’est pas suffisamment démocratisé

Pourtant, notre enseignement est moins démocratique que dans les autres états de l’OCDE. Au Nord du pays, deux tiers des étudiants dotés d'un diplôme supérieur ont au moins un de leurs parents haut diplômé.


Il semble également que moins d’un diplômé sur dix ait des parents sans diplôme de l’enseignement supérieur ou universitaire. Nous pouvons en déduire que le seuil d’accès aux études supérieures pour les jeunes étudiants issus de familles faiblement scolarisées soit encore trop élevé.


En comparaison avec d'autres pays industrialisés, ces chiffres doivent encore être améliorés.

(EH) (SC) Sources : standaard.be / dewereldmorgen.be 

Plus d'info Diplômes , Pourquoi je ne trouve pas de job ? , Débutants

13/11/2014