Le bénévolat, une piste vers un vrai travail

Des milliers de bénévoles retroussent quotidiennement leurs manches au sein de nombreuses associations limbourgeoises. Cet investissement contribue au bien-être de notre société. En revanche, les temps évoluent et une certaine compatibilité avec le marché de l'emploi traditionnel est nécessaire. Si 100 000 jeunes Européens sont encouragés à faire du bénévolat, un cadre strict doit être mis en place afin qu'ils puissent évoluer de manière optimale.

16 février 2018

Partager

Grâce à leur engagement en tant que bénévoles, les jeunes acquièrent de l'expérience qui leur sera utile dans leur futur métier.

"Nous devrions bénir le bénévolat car il est essentiel et donne de l'importance au 'vivre ensemble' quotidien", explique Filip Giraldo, chef de département chez PXL-Social Work. "Nous trouvons important que les hautes écoles soutiennent de telles initiatives. Etant donné l'enthousiasme de nombreuses personnes à l'égard du volontariat, le besoin de bénévoles est élevé. En revanche, pour beaucoup d'associations, entretenir leur base de volontaires en tenant compte de leurs disponibilités et de leurs besoins reste un défi de taille. Enfin, les jeunes sont devenus de plus en plus volatiles et exigeants en matière de choix."

Le but de PXL-Social Work est de donner une bonne image au volontariat et de faire changer d'avis les personnes qui en doutent. "Pour les étudiants, qui seront tout de même les travailleurs de demain, cela ne coule pas encore de source de s'engager pour le bien-être de la société", ajoute Filip Giraldo. "Nous voulons les rendre enthousiastes et faire en sorte qu'ils transmettent leur ardeur à d'autres volontaires. En agissant de la sorte, ils goûtent à la vie active et le fossé entre l'école et le marché du travail se réduit petit à petit." Il y a peu de temps, PXL-Social Work a organisé le 'Salon du Bénévole' lors duquel 50 organisations étaient présentes afin d'attirer de nouvelles recrues.

Distinction

Afin de permettre aux jeunes de s'imprégner sans contrainte du monde du travail tout en s'engageant dans la société, l'Europe a mis en place un cadre stratégique pour le Corps européen de solidarité. Cette initiative a pour but de donner la chance à 100.000 jeunes européens de moins de 30 ans de soutenir des organisations non gouvernementales, les autorités locales ou des entreprises privées impliquées dans la lutte contre les problèmes graves au sein de l'Union européenne.

vrijwilligers 

 

Hilde Vautmans, membre du Parlement, se réjouit d'une telle initiative : "Ce nouveau projet, dont le but est de changer volontairement l'engagement de nombreux jeunes, est un levier pour rendre le service communautaire bénévole plus concret. Pour ce faire, un cadre politique solide est essentiel. Un financement nécessaire doit également être prévu. Enfin, une distinction claire entre le travail volontaire et rémunéré doit être établie. Ainsi, le projet ne doit pas systématiquement être utilisé pour remplacer le travail rémunéré. Il doit être considéré comme complémentaire et soutenir les perspectives d'emploi à long terme."

Ouverture d'esprit

Le bénévolat affute les compétences qui seront requises par la suite dans la vie active. "C'est vrai. Le Parlement européen veut faire en sorte que tous les jeunes soient appelés à faire du bénévolat afin qu' ils apprennent à être entreprenants", ajoute Hilde Vautmans. "En agissant de la sorte, ils regarderont plus loin que le bout de leur nez et, grâce à leur engagement, ils acquerront de l'expérience qui leur sera utile dans leur futur travail. Le réseau qu'ils construiront pourra également être bénéfique pour notre économie. Une situation win-win. Ils apprendront à résoudre des problèmes. Nous formerons des jeunes qui deviendront ouverts d'esprit et disposeront d'un certain bagage de compétences sur le marché du travail. Telles sont les forces de ce projet."

(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.