L'air conditionné au bureau est purement sexiste

Les rares jours de beau temps entraînent automatiquement la mise en route du système de climatisation. Le réglage de l'air conditionné est-il un réflexe sexiste ?

6 juillet 2018

Partager

Il fait chaud donc nous mettons l'air conditionné. Logique me direz-vous, c'est un simple réflexe. Pourtant, cela crée une certaine inégalité des sexes. Comment est-ce possible ?

La guerre de l'airco

Radhika Sanghani, la personne qui se charge de nous éclaircir sur la question, décrit sa journée de travail typique et explique que les femmes sont généralement emmitouflées alors que leurs collègues masculins se promènent en t-shirt. "Bienvenue dans notre monde du travail, celui où les femmes se battent quotidiennement pour faire comprendre aux hommes que la climatisation leur pose problème."

Elle affirme que les hommes sont autorisés à déterminer la température qui les agrée tandis que les femmes sont contraintes de mourir de froid.

Depuis qu'elle a fait part de ses frustrations sur Twitter, elle a récolté le soutien de nombreuses victimes de la climatisation. Les femmes utilisent leurs manteaux comme couverture et les hommes disent qu'ils meurent de chaud s'ils laissent les femmes gérer la température de l'air conditionné…

Effets

Elle souligne également les problèmes physiques pouvant résulter d'une température ambiante trop froide. Les personnes évoluant dans un environnement froid sont plus fréquemment bossues et ressentent des tensions au niveau de leurs épaules. Cela peut causer des problèmes de dos à long terme ainsi qu'une augmentation de la pression artérielle et une respiration laborieuse. Elle attire l'attention au niveau du danger pour les personnes tombant facilement malades ou atteintes de maladies chroniques. Les employeurs constatent également que les employés qui ont froid commettent plus d'erreurs et sont moins productifs.

Recherche scientifique

Sanghani a même effectué des recherches scientifiques pour prouver ses allégations. Les climatiseurs seraient ainsi élaborés en se basant sur la température corporelle des hommes. En effet, la plupart des bureaux modernes équipés de systèmes de refroidissement se basent sur la température corporelle moyenne d'un homme de 40 ans. Cela peut s'avérer problématique car la température jugée confortable par les hommes diffère d'environ quatre degrés par rapport à celle des femmes.

Le Docteur Boris Kingma, travaillant au Centre Médical de l'Université de Maastricht, explique que les normes actuelles de réglage de la chaleur d'un bâtiment se basent sur un être humain moyen de sexe masculin. Cela surestime le métabolisme des femmes de 20 à 30%. Il poursuit en déclarant qu'il ne conseille pas de température spécifique pour un lieu de travail, mais souligne une différence de métabolisme entre les hommes et les femmes. "Il est important d'en tenir compte lorsque vous définissez les températures en interne."

Une étude menée par l'Université de l'Utah explique à nouveau que la femme moyenne, même si sa température corporelle est parfois plus élevée que celle d'un homme, a toujours froid aux mains. Cela résulte du fait que les femmes ont généralement plus de graisse corporelle que les hommes. Bien que celle-ci les aide à avoir chaud, elle ne contribue pas à la régénération de chaleur. Les muscles, généralement plus présents chez les hommes, permettent quant à eux de produire de la chaleur.

Alan Hedge, professeur au laboratoire Cornell's Human Factors and Ergonomics, apporte sa pierre à l'édifice en expliquant qu'un environnement trop froid diminue la productivité. "La température est clairement un élément clé contribuant à la performance de l'employé. Les résultats de notre étude suggèrent que l'augmentation de la température vers une zone thermique plus confortable permettrait à l'employeur de gagner 1,8 euros par heure prestée par l'employé."

Bien que les collaborateurs masculins ont souvent plus vite chaud que leurs homologues féminins, nous vous conseillons d'en discuter gentiment et de demander de diminuer la puissance de l'air conditionné au lieu d'aller vous lamenter sur Twitter. Cela fonctionnera beaucoup mieux."

(eh/jy) - Source : The Telegraph

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.