La sensibilisation à l'environnement est la base d'une entreprise rentable

Les personnes voulant entreprendre de manière durable n'ont pas toujours facile. Tout le monde fait de son mieux, et ce malgré certaines contraintes économiques. En effet, il faut faire du profit mais les bonnes intentions en prennent souvent un coup. Cependant, la responsabilité environnementale n'est pas une activité déficitaire. L'entreprise 'Out of Use' le prouve et aide les autres à y parvenir.

8 avril 2016

Partager

"Nous prenons soin de nos déchets électroniques", tel est le slogan de la société 'Out of Use'. Les "e-dechets" prennent diverses formes : vieux ordinateurs, claviers, matériel électronique médical, téléphones, fax, imprimantes,… Même les câbles de serveurs ou d'ordinateurs sont les bienvenus. 'Out of Use' veut soulager ses clients qui souhaitent se débarrasser de leurs appareils informatiques ancestraux. L'entreprise vient chercher le matériel pour ensuite le retravailler afin qu'il ne reste (presque) plus aucun déchet.

Pas en Afrique

"Le traitement des matériaux s'opère de différentes façons. Tout d'abord, nous réutilisons le plus de composants possibles. Contrairement à d'autres organisations, nous n'envoyons pas d'ordinateurs en masse vers l'Afrique, cela serait contraire aux principes de durabilité", déclare Mark Adriaenssens, CEO de 'Out of Use'. "Beaucoup de matières premières présentes dans nos ordinateurs proviennent d'Afrique. D'un point de vue éthique, il serait contraire de les renvoyer par avion pour ensuite racheter de nouveaux ordinateurs contenant eux aussi des matières provenant d'Afrique. Notre empreinte écologique serait écornée. De plus, vous ne savez jamais ce qu'il advient du matériel renvoyé en Afrique. Nous soupçonnons toutefois que les normes environnementales sont sans doute moins élevées qu'en Europe où les réglementations sont relativement strictes."


L'approche écologique est centrale. Les entreprises ont par exemple la possibilité de planter des arbres sur un lopin de terre en fonction de la superficie occupée par leurs bâtiments. Il est possible soit d'être présent lors de la plantation de l'arbre, soit de se voir remettre un certificat. Dans les deux cas, cela contribue à une image plus verte des entreprises. Il n'y a pas que l'image qui importe, les chiffres comptent également. Bon nombre d'entreprises doivent soumettre un rapport de développement durable dans lequel figurent toute une série d'informations dont les émissions de CO2. "Si, grâce à nos services, une entreprise peut limiter ses émissions de CO2, cela l'aidera à atteindre ses objectifs en matière de durabilité", souligne Mark Adriaenssens.


Une autre forme de traitement est le recyclage. Dans ce cas-ci, un appareil est complètement démonté en composants individuels qui seront ensuite envoyés auprès de personnes spécialisées en vue de les traiter. "Seules les substances nocives pour l'environnement telles que les batteries au plomb ou le lithium-ion sont isolées et retirées du circuit, tout le reste reçoit d'une manière ou d'une autre une nouvelle vie", garantit Mark Adriaenssens. Grâce à cette méthode, le pourcentage de recyclage de 'Out of Use' est de l'ordre des 89,96% !

Prison

'Out of Use' aide les autre entreprises à concilier leurs intérêts économiques à leur responsabilité sociétale. L'organisation met tout en œuvre pour combiner la conscience environnementale avec une entreprise saine et rentable. Au niveau du personnel, cela se traduit par une stratégie consciente et cohérente : l'externalisation quand cela s'avère possible et le faire soi-même s'il le faut.


L'externalisation du travail est relativement simple. Mark Adrieanssens s'explique : "Nous préparons le matériel entrant afin que d'autres puissent le traiter par la suite. Lors du traitement, nous veillons à ce que les processus soient simples et facilement reproductibles. Ils le peuvent si une série d'instructions claires sont transmises à l'une des équipes de la prison ou d'un atelier protégé. Il s'agit souvent de tâches très simples telles le démontage de boîtiers de CD ou la section de câbles de prises de courant. Cela nous fait gagner énormément de temps si nous ne devons pas le faire nous-même. Ces derniers temps, nos membres du personnel ont pu se concentrer sur des tâches plus complexes."


Le traitement machinal est effectué en dehors de portes de 'Out of Use'. C'est un choix tout à fait conscient : "Si nous commençons de la sorte, nous devons personnaliser notre offre et ne pouvons accepter uniquement du matériel que nous pouvons travailler machinalement, et ce de manière à rentabiliser nos machines. Cela aurait pour conséquence que nous ne pourrions pas traiter les demandes de tous nos clients alors que tout le monde se tourne actuellement vers nous."

Profil très spécifique

En plus de la récupération et du recyclage, 'Out of Use' fournit un autre service d'une importance non négligeable : la destruction de données. La société veille à ce qu'aucun support ne puisse encore contenir des informations susceptibles d'être lues ou copiées. En perforant la couche la plus importante d'un disque dur, en la magnétisant de sorte que les données soient illisibles ou en le broyant complètement, le client peut être assuré que ses données ne seront plus jamais récupérables par quiconque. Ces activités de sécurité sont les plus importantes et nécessitent des profils très spécifiques. "Les connaissances techniques sont une condition de base lorsque j'engage quelqu'un. Il ne doit en aucun cas avoir deux moins gauches", précise Mark Adriaenssens. "Les connaissances spécifiques que vous avez besoin pour être capable d'identifier et démonter tous les matériaux font en sorte que vous devez travailler pendant six mois avant d'être opérationnel à 100%. Rien que la connaissance de tous les éléments polluants est un défi de taille pour nos collaborateurs. De plus, ils doivent gagner la confiance des clients en leur ôtant leurs craintes et en leur assurant que leur matériel se trouve entre de bonnes mains."


Cette combinaison spécifique de travailleurs spécialisés et d'externalisation des tâches de base vers des organismes spécifiques permet à l'entreprise 'Out of Use' d'atteindre le niveau de développement durable qu'elle souhaite offrir à ses clients, à savoir un sain mélange d'intérêts sociaux, économiques et écologiques. Cela a pour conséquence qu'un déménagement des bureaux devrait avoir lieu cette année car l'entreprise a doublé en taille depuis sa création il y a six ans.


(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.