La progression du licenciement à cause de Facebook

En tant qu’employé, pouvez-vous être licencié à cause d’un tweet ou d’un message Facebook inapproprié ? Par exemple en nuisant à vos collègues ou en discréditant votre employeur ? Absolument, et cela peut se produire bien plus souvent et plus vite que vous ne le penseriez.

23 août 2017

Partager

"Souvent, les gens s’expriment sur les réseaux sociaux au travers des messages qu'ils ne pensent pas réellement. Cela se retourne contre eux par le suite" (Virginie Vandenbussche, avocate chez Attentia).

Que peut dire un travailleur sur les médias sociaux ? "Légalement, il n'y a pas vraiment de réglementations mais, d’un point de vue juridique, il existe certaines lignes directrices", affirme Virginie Vandenbussche, juriste pour le partenaire RH Attentia. "En tant qu'employé, vous pouvez être en mesure de critiquer la politique de votre entreprise mais, en même temps, vous êtes également censé en être le porte-parole. Et si vous publiez des critiques dans un groupe public, cela peut légèrement compliquer les choses."

Facebook n'est pas privé

Virginie Vandenbussche aborde l'exemple d'un licenciement récent : "Un manager avait critiqué la politique de son entreprise sur les médias sociaux. Le fait que cette personne était cadre au sein de la société augmentait sa crédibilité. De plus, il s’agissait d’une entreprise cotée en bourse, ce qui rend la fuite de certaines informations nettement plus sensible", explique-t-elle.

Trop souvent, les employés supposent que, lorsqu’ils surfent sur Facebook, il est uniquement question de contenu à titre privé. Un jugement important de la Cour de cassation montre que des preuves obtenues illégalement peuvent être utilisées contre vous. Un employeur pourrait donc violer la vie privée d'un employé et obtenir ainsi une preuve de licenciement. "Cela pourrait signifier qu’un collègue imprime un message Facebook et le transmette à un supérieur."

Pas de fuite d'informations confidentielles

Les employés propagent également des critiques à l’égard de leurs collègues sur les médias sociaux. Ce sont le plus souvent les patrons qui en prennent pour leur grade. "Souvent, les gens s’expriment sur les réseaux sociaux au travers des messages qu'ils ne pensent pas réellement. Cela se retourne contre eux par le suite", poursuit-elle. "Si vous avez un problème personnel avec quelqu'un, discutez-en d’abord et essayez de le résoudre de vive voix."

Selon Virginie Vandenbussche, les conflits entre collègues sur les médias sociaux ne sont pas si souvent une raison de licenciement. "Dans de nombreux cas, des employés expriment des critiques négatives ou révèlent même des secrets au sujet de leur entreprise. C’est interdit par la loi : en tant qu'employé, vous devez garder certaines informations confidentielles. Beaucoup ont tendance à l’oublier."

(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.