La preuve que les mamans sont plus productives

Les managers pensent souvent que les femmes qui ont des enfants sont moins productives au bureau. Elles seraient plus stressées et distraites. Et pourtant, cela s'avère le contraire…

Il y a une exception : les mamans d'enfants qui viennent de naître sont de 15 à 17% moins productives. Telles sont les observations ressortant d'une étude menée par la ' Federal Reserve Bank of St. Louis' aux Etats-Unis. "A ce moment-là, l'attention des jeunes mères est logiquement focalisée sur leurs enfants. Lorsqu'ils grandissent, elles deviennent plus productives que leurs homologues n'ayant pas d'enfants. Cela s'avère d'autant plus vrai si la famille est composée de plusieurs enfants", explique Tim Christiaens, expert en gestion du temps et directeur de la 'Time management company'.

Enquête

Il est difficile de mesurer la productivité. Comment calculer les performances d'un chirurgien, d'un ingénieur ou d'un manager ? Les enquêteurs ont contacté des universités partout dans le monde. Ils ont ensuite analysé les publications de plus de 10.000 économistes. Ils ont veillé à rendre leur étude la plus pertinente possible en étudiant méticuleusement la qualité des revues dans lesquelles ils trouvaient leurs publications. Enfin, ils ont demandé à un panel de répondants combien d'enfants ils avaient, quand ils étaient nés ainsi que leur état civil. Ces données furent comparées aux publications préalablement analysées.


Devinez quoi ? Les femmes avec des enfants sont plus productives que celles qui n'en ont pas dans presque toutes les phases de leur existence. De fait, les très jeunes enfants entraînent une baisse de productivité car ils demandent beaucoup d'attention et d'énergie. Une mère de deux enfants perd environ 2,5 années en termes de productivité. Au fur et à mesure que leurs enfants grandissent, les parents parviennent à faire plus de choses en moins de temps.

Mamans productives

Comment une mère peut-elle être plus productive qu'un employé sans enfants ? "Les mamans disposent de moins de temps mais sont plus efficaces. Elles font plus de choses en moins de temps. Elles planifient plus et ont des échéances prédéfinies comme chercher les enfants à l'école à une certaine heure, s'occuper d'eux à un moment bien précis, les emmener chez le médecin s'ils sont malades,…", explique Tim Christiaens.


Au cours d'une carrière d'une durée de trente ans, les mamans sont plus performantes dans la majorité des cas. La maternité leur permet de mieux se sentir au travail et en fait de meilleures employées. Elles développent de nouvelles aptitudes comme le multitasking et apprennent énormément de choses en éduquant leurs enfants.

Aucun collaborateur typique

Les femmes interrogées sont des économistes qualifiées qui ont anticipé leur maternité. Elles ont par exemple l'avantage au niveau financier par rapport à celles qui ne peuvent pas se permettre d'envoyer leurs enfants à le crèche. En effet, il est plus facile d'être productif quand vous savez que vos enfants sont en sécurité. Les économistes qualifiées sont généralement très motivées et organisées.

Productif à long terme

Il y a des périodes où le niveau de productivité diminue mais, à partir du moment où les enfants ont grandi, c'est comme si l'employée était capable de faire un millions de choses à la fois. Malheureusement, le marché du travail ne reconnaît pas cette qualité. Les entreprises ne sont pas toujours prêtes à épauler leurs travailleurs en cas de baisse de régime. Il s'agit d'une vision à court terme or elles devraient se concentrer sur le long terme.


"On estime que, rien qu'au Royaume-Uni, 54.000 jeunes mères perdent leur emploi chaque année. Ce chiffre a doublé depuis 2005. Dans beaucoup de secteurs, les gens sentent instinctivement qu'une femme ayant des enfants est synonyme de situation difficile au sein d'une entreprise. Ils ne voient que les effets négatifs alors qu'il y a bel et bien des avantages", déclare Tim Christiaens.

Ecart salarial

L'inégalité des sexes est en train de disparaître mais les écarts salariaux subsistent toujours. Les femmes avec des enfants gagnent entre 10 et 15% de moins que celles qui n'en ont pas. Elles sont également désavantagées à d'autres niveaux et, si elles sont trop souvent absentes, cela ne sera pas vu d'un bon œil.


"Il est donc grand temps d'éliminer cette incompréhension afin que les jeunes mères bénéficient des mêmes chances sur le marché du travail", conclut Tim Christiaens.


(eh/jy) – Sources : Time Management Company, Quartz Media, Daily Mail 

Plus d'info Accompagnement de carrière , Equilibre vie privée/professionnelle , Développement personnel , Discrimination , Vie privée

13/11/2017