La malédiction de l'inadéquation

Cette formule, jolie mais effrayante, désigne un mal bien connu dans le secteur de l’emploi. Le site Cadremploi.fr l’utilise pour résumer les conclusions du dernier Randstad Workmonitor. Ce baromètre de l’emploi le rappelle encore : beaucoup de travailleurs, qu’ils soient surqualifiés ou pas assez, ne sont pas à la bonne place et malgré. A cela s’ajoute un autre problème qui perdure : les entreprises peinent à trouver des candidats compétents alors que les taux de chômage restent élevés.

11 octobre 2012

Partager

Prenons le cas de la France : malgré ses 3 millions de chômeurs, la France souffre d’une pénurie de compétences et 250 000 postes resteraient non pourvus.

Quant aux salariés, 37% d’entre eux occupent des jobs sous-qualifiés par rapport à leur niveau de formation ou à leur expérience. A l’inverse un quart des sondés avoue ne pas avoir le niveau de compétence nécessaire à l’exercice de leur poste. Pour les premiers, c’est une source de grosses frustrations et on imagine facilement l’incertitude vécue par les seconds.

A qui la faute ?

Dans le milieu professionnel, on dénonce une défaillance du système éducatif français ; les autres accusent les entreprises de ne faire aucun effort en matière de formation. Les entreprises belges essuient parfois la même critique. Quant à nos écoles et même nos universités, elles préparent souvent mal leurs étudiants à la future vie professionnelle.

Source : Cadremploi.fr

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.