La génération hacker va au bureau

La génération des 14-27 ans est en train de bousculer le code de conduite IT en entreprise. Apparemment, dans cette tranche d’âge, il n’existe qu’un seul code en matière de nouvelles technologies: celui qu’ils se sont inventés.

Quand on été biberonné aux jeux vidéos et aux téléphones portables, il n’est pas étonnant qu’on ne perçoive que partiellement les limites entre vie privée et vie professionnelle, réalité physique et virtuelle, entre ce qui est permis au bureau et ce qui n’est l’est pas.

C’est en tout cas ce que démontre une étude menée dans 13 pays, dont la Belgique, par le bureau de consultance Accenture. L’étude s’est intéressée à 5 595 employés, entre 14 et 27 ans, dans 13 pays répartis sur tous les continents; Belgique comprise. Selon celle-ci, seulement 34% des employés de la nouvelle génération connaissent la politique IT de leur entreprise.

43% de ces «jeunes pousses» téléchargent sans demander leur reste afin de «compléter» leur arsenal IT, au bureau. Et ils sont près de 30% à partager les détails de leur vie privée sur internet sans se poser de question.

En Europe (comme ailleurs), la nouvelle génération ne suit pas les règles de conduites de leur boss en ce qui concerne l’utilisation:

  • de messagerie instantanée (38%),
  • de réseaux sociaux (45%),
  • d’application web et d’outils en ligne (27%)
  • de technologie Open source ( 29%).
     

Si les jeunes Chinois utilisent plus de 24 heures par semaine des outils de communication en temps réel (IM, Twitter, Facebook, SMS, communautés virtuelles), les Belges eux se contentent d’un petit 4 heures par semaine.

Enfin, les jeunes veulent pouvoir choisir eux-mêmes leur ordinateur et continuer à utiliser leurs applications préférées. À l’échelle mondiale, 37% des jeunes tiennent compte de la présence de technologies de pointe, contre 31% en Belgique pour choisir l’entreprise où ils souhaiteraient travailler.

(fr) - Source : Accenture 

Plus d'info E-mail , Médias sociaux , Collègues

11/03/2010