La génération actuelle des teenagers est prête à travailler dur

En Grande-Bretagne, les adolescents ont un autre point de vue que leurs parents et leurs frères et sœurs. Une nouvelle étude montre en fait que les jeunes teenagers sont moins matérialistes que les générations qui les ont précédés et sont plus disposés à travailler dur.

Britain Thinks, bureau de conseil stratégique, a organisé dans trois villes anglaises (Londres, Coventry et Leeds) des interviews auprès de 649 jeunes gens âgés de 14 à 18 ans et de leurs parents.

Selon Deborah Mattinson, co-fondatrice de Britain Thinks, et contrairement à ce que beaucoup pensent, il ressort de l’enquête que la génération actuelle de teenagers ne soit pas fermement décidée à devenir star de pop ou footballer : « Etre célèbre au petit écran et porter des vêtements de marque serait exclu pour presque chacun des participants à l’enquête », explique Mattinson.

Travailler dur

Les jeunes répondants déclarent n’avoir aucun problème à travailler dur. Ainsi les deux tiers prétendent préférer aller travailler que de recevoir une indemnité même si leur job futur devait leur rapporter moins. 78% disent qu’ils continueraient à travailler, même s’ils devenaient assez riches pour ne plus devoir le faire. En outre, il semble que pour 70% des interrogés exercer un job qu’ils aiment fait partie de leurs principaux objectifs d’avenir.

Ceci semble plus important que de décrocher un diplôme universitaire (35%) ou d’avoir sa propre maison (29%). Malgré le climat économique actuel, aucun des teenagers interrogés ne s’attend à l’avenir à se retrouver au chômage. Pour moins de la moitié (45%), pouvoir vivre et travailler à l’étranger augmentera leurs chances de mener une vie de rêve.

Sources : Warc.com

20/08/2013

  • 20 août 2013