La Belgique : pays de l'employé voleur ?

La Belgique se situe dans le top 3 du classement des pays où le plus de vols sont commis par les membres du personnel. Seuls les travailleurs russes et finlandais font 'mieux' que nous en la matière.

Les pertes totales relatives au vol à l'étalage équivalent à 1,19% du chiffre d'affaires total, soit un montant de 927 millions d'euros. 29% de ces vols sont commis par des membres du personnel au sein de leur entreprise. Telles sont les observations ressortant d'un rapport rédigé par la société 'Checkpoint Systems'. Cela signifie que, dans le retail, 0,35% du chiffre d'affaire disparaît pour se retrouver dans la poche des membres du personnes, ce qui représente tout de même un quart de milliard d'euros.


A l'exception près de deux pays, la Belgique compte les plus grandes pertes causées par les employés voleurs. En comparaison avec nos pays voisins, les pertes liées aux vols par les membres du personnel sont de 0,21% aux Pays-Bas et 0,12% en Allemagne.

Niveau de vie

"Il n'existe pas d'explication directe liée au pourcentage élevé de vols en Belgique. Le vol est un phénomène social mais, au cours de ces dernières années, il y a des confusions au sujet des normes qui sont en vigueur", explique Dominique Wauters, porte-parole de l'entreprise 'Checkpoint Systems'. "Les gens ne volent pas seulement parce qu'ils ont difficile d'un point de vue financier, ils agissent de la sorte pour maintenir un certain niveau de vie."


Il n'y a donc pas uniquement des vols commis par nécessité. "Souvent, les voleurs ne résistent pas à la tentation quand une occasion se présente à eux. Il en est de même pour les employés", déclare la porte-parole qui relativise tout de même notre position dans le top 3. "Notre pays se comporte relativement bien par rapport aux Etats-Unis. En Belgique, il existe encore un certain degré de loyauté envers l'employeur."


(eh/jy) 

Plus d'info Comportement indésirable au travail

15/01/2016