L’union de Melle Wittstock et du Prince Albert en chiffres !

Melle Wittstock et Prince Albert

1001 roses dans le ciel monégasque ces 1er et 2 juillet 2011, 4.000 invités de marque dont 38 familles royales et 30 chefs d’Etat, 200.000 touristes, plus de 520 policiers, 4 démineurs, plus de 200 volontaires en uniforme enrôlés pour des festivités de 3 jours dans un micro-Etat de 2 km2. Mariage romantissime ou opération de maintien de l’ordre ?

Logistique, transport, sécurité à la hauteur des attentes du Rocher pour ce second grand mariage princier de l’année, événement qui a été un des plus attendus du gotha… Focus sur les métiers impliqués et leurs missions en ces 3 jours de fêtes monégasques.

Pleins feux sur l’émotion

Le 14 juillet fera pâle figure deux semaines plus tard ! Le dispositif prévu par Monaco en matière de fusées mais aussi de sécurité est particulièrement impressionnant avec "1001 roses [qui] pour embraser le ciel" selon les informations de l'AFP. Le feu d'artifice déclenché depuis la baie de Roquebrune à minuit précise d'une durée de 15 minutes, évoque l'Afrique du Sud, la terre natale de Charlene et Street of Philadelphia de Bruce Springsteen en souvenir de Grace Kelly. Une star bien belge mise à contribution : Johnny Hallyday himself qui a été chargé de la reprise a capella de L'Hymne à l'amour, dans le pur genre classique romantique d'Edith Piaf.

Déco Out of Africa et 3 étoiles pour le chef mais un rappel à l’ordre

Menu très traditionnel, homard, poisson, viande et pièce montée des plus classiques. Alain Ducasse, le chef triplement étoilé au guide Michelin, « parti dans des choses délirantes », paraît-il, se serait fait recadrer par les futurs mariés… La décoration de la réception a bénéficié du concours de la Princesse Caroline avec un petit air d’Afrique du Sud : hortensias blancs et protéas, la fleur traditionnelle du pays de la future princesse.

Policiers, volontaires, démineurs… La sécurité princière n’a pas de prix

Pour la sécurité, plus de 520 policiers monégasques chargés d’organiser en bon ordre le ballet de limousines officielles et de surveiller les rues empreintées par les jeunes mariés, à bord d'une voiture décapotable, le samedi après l'office religieux.

Quatre démineurs de l'armée française mobilisés et une couverture radar pour “éviter toute intrusion aérienne" selon les autorités monégasques.

Après tout, cela part d’une bonne intention, c’est pour le jeune couple princier l'occasion de partager son bonheur avec la population de la principauté et tous leurs amis étrangers !

Des navettes nocturnes, tous les parkings gratuits, 5 écrans géants, 2 jours fériés, 4 millions d’euros plus la dotation du Palais

Question transports, tout a été conçu pour que les 200.000 touristes attendus puissent accéder au Rocher. Les parkings publics de la principauté gratuits dès le 1er juillet à midi et des navettes SNCF supplémentaires, même tard dans la nuit

Dans les rues, les bus gratuits les 1er et 2 juillet, journées décrétées fériées par les autorités. Question budget, le conseil national (le Parlement monégasque) a voté une "dotation" de 4 millions d'euros, à laquelle s'est ajoutée celle du Palais.

Pour s'occuper des centaines d'invités de marque, plus de 200 volontaires capables de parler plusieurs langues (anglais, italien, espagnol, allemand, voire russe ou chinois), et portant pour l’occasion, costume gris, chemise blanche et cravate bleu ciel pour les hommes, tailleur bleu marine, chemise blanche et foulard bleu ciel pour les femmes.

Certains destinés aux VIP à l'aéroport de Nice et plaçant les invités, d'autres, qualifiés d’ “agents de liaison opérationnels" par les services du gouvernement, rattachés à une "haute personnalité" en « liaison avec les chefs du protocole‘.

La flotte de la ‘petite armée’

Pendant ces trois jours c’est "275 véhicules officiels, 75 vans à six places et 200 berlines noires fabriquées spécialement pour le mariage princier par une marque allemande et immatriculées pour l'occasion", qui ont circulé sur le Rocher, pilotés par un bataillon de chauffeurs triés sur le volet.

Le mariage religieux retransmis en direct sur cinq écrans géants placés à divers endroits du Rocher et s'est déroulé sous l’œil des caméras du monde entier...

Quel stress pour les deux futurs mariés ; ont-ils eu droit à l’erreur ?

Sources : plurielles.fr, M6 Msn et France Soir

(sc)

     

29/06/2011

  • 29 juin 2011