Jobs étudiants : les 50 jours remplacés par les 475 heures

étudiant jobiste

Les jobs étudiants sont soumis à des règles particulières en termes de cotisations sociales. En effet, si vous êtes un étudiant jobiste, les cotisations sociales que vous devez payer sont réduites jusqu’à un certain plafond de temps travaillé. Ces règles ont été récemment modifiées, voici ce qui change.

Règles en vigueur jusqu’au 1er Janvier 2017

Les étudiants jobistes pouvaient bénéficier de cotisations sociales réduites (2,71% au lieu de 13,07%) s’ils travaillaient moins de 50 jours par an (400 heures ou 50 journées de huit heures). Cette règle avait donc l’inconvénient de compter, par exemple, des journées de travail de 3h comme une journée complète et n’était pas forcément à l’avantage des étudiants.

Qu’est ce qui a changé depuis 1er Janvier 2017 ?

Le conseil des ministres a récemment approuvé la modification du plafond de temps de travail maximum faisant donc évoluer la règle de 50 jours. Cette dernière a été remplacée par les 475 heures. Les étudiants pourront donc calculer leur temps de travail non plus en jours, mais en heures. Une journée de travail de 3 heures ne sera plus comptée comme une journée mais tout simplement comme des heures. Cela apportera plus de souplesse pour l’employeur ainsi que pour l’employé. Les étudiants étant souvent appelés lors de pics de travail de 3h, cela leur permettre de travailler plus de jours dans l’année.

Depuis le 1er Janvier 2016 chaque étudiant peut également choisir librement son statut, entre étudiant ou travailleur occasionnel. Auparavant il devait avoir travaillé au moins 50 jours en statut d’étudiant pour ensuite avoir droit au statut de travailleur occasionnel.

Ce nouveau système n’est pas seulement à l’avantage des étudiants, mais également à celui des employeurs. En effet, ils pourront faire appel à des étudiants plus facilement lors de pics de travail et continuer à payer des cotisations sociales moins importantes (5,42%) sans perdre des journées entières d’emploi à revenus limités.

Pour le reste rien ne change, si vous travaillez plus de 475 heures par an vous serez considéré comme un employé normal, c’est à dire que vous paierez des cotisations sociales à hauteur de 13,07%. Ce pourcentage sera donc appliqué à votre revenu à partir de la 476ième heure. Vous pourrez calculer vos « jours favorable » sur l’application Student@work mise au point par le gouvernement. Celle-ci sera disponible à partir du 1er Janvier 2017.

Conclusion

Ce nouveau système est donc très avantageux pour les étudiants qui travaillent que quelques heures par jour, cela leur permettre de travailler plus souvent tout en ayant l’avantage de payer des cotisations sociales réduites. Le gouvernement planche également sur le statut d’étudiant travailleur indépendant qui ne serait pas redevable en dessous de 6.505 euros tout en gardant ses droits en soins de santé.

(ms) - En collaboration avec TopCompare.be 

Plus d'info Etudiant jobiste

25/01/2017