Job atypique : pollinisateur de fleurs

L'utilisation permanente des pesticides a un impact direct sur le réchauffement climatique et rend l'écosystème de plus en plus fragile. Cela provoque également la disparition de l'un des travailleurs les plus importants au monde : les abeilles.

Les abeilles, travailleuses assidues dans la nature, sont massivement menacées. Elles disparaissent parfois par colonies entières et il est de notre ressort d'en prendre soin. En effet, elles préservent une grande partie de notre écosystème grâce aux fleurs, fruits et légumes fertilisés.

Pesticides

Dans la région de Hanyuan (Chine), connue pour son grand nombre de poiriers, presque toutes les colonies d'abeilles ont disparues ou ont été éradiquées. Les principaux coupables sont les pesticides et insecticides. Chaque récolte a été pulvérisée au moins dix fois. A titre comparatif, la région voisine de Qingxi, où sont principalement cultivés des cerisiers et où les récoltes n'ont pas été 'contaminées', les abeilles s'adonnent encore énormément à la pollinisation croisée.


Suite à l'utilisation d'insecticides, la disparition de ces créatures travaillant très dur était inévitable. Cela s'avéra problématique car le Hanyuan était le plus grand producteur de poires de sa région (le Sichuan). Sans abeilles, pas de poires. Comment y remédier ?

Solution

Les conséquences de l'utilisation abusive de pesticides ne sont pas passées inaperçues aux yeux du gouvernement chinois. Ses membres ont décidé de prendre des mesures en engageant des travailleurs qui feraient le travail des abeilles en pollinisant manuellement toutes les fleurs.


Cela n'est pas évident car il s'agit d'un travail qui n'a jamais été effectué auparavant. Ensuite, cela coûte assez cher de polliniser manuellement toutes les fleurs (la Chine compte un total de près d'un million d'hectares de poiriers) et le vieillissement des agriculteurs locaux est à prendre en compte. Enfin, les jeunes générations ont tendance à se diriger vers les villes pour y tenter leur chance.


Cette profession demande aussi beaucoup de temps. Tout d'abord, les agriculteurs doivent recueillir suffisamment de pollen pour ensuite frotter les fleurs les unes contre les autres afin d'en libérer le pollen. Il peuvent aussi utiliser des brosses à dents qu'ils frottent contre les fleurs. Un travail de sinécures. Le pollen est ensuite collecté dans un bocal qu'ils portent autour du cou tout en grimpant dans les arbres pour les polliniser. A l'aide d'un morceau de bambou auquel sont attachées des plumes, ils parviennent à polliniser les autres fleurs.


Si vous passez une soirée ensoleillée et qu'une abeille bourdonne à votre table, vous veillerez à la laisser en paix au lieu de la tuer sur le champ. En agissant de la sorte, vous contribuerez à la préservation de l'écosystème.

 



 

(eh/jy) Sources : MO*/ HuffingtonPost 

Plus d'info Jobs d'avenir , Quel est le job qui me convient?

25/07/2017