'Je suis excité à l’idée de travailler jusqu'à 67 ans'

Des employeurs comme ING et la Banque Nationale sont apparus dans les nouvelles parce qu’ils ont envisagé proposer à leurs travailleurs de plus de 55 ans de rester chez eux à ne rien faire tout en étant payés.

20 avril 2018

Partager

beaucoup de gens optent pour un changement de carrière radical à 55 ans.

Bon nombre de babybomers rêvent simplement de changer de travail en toute sécurité. Une initiative comme 'Experience@Work' aide à orienter les talents expérimentés vers différentes organisations. "Les gens qui ne postuleraient plus le font grâce à cette organisation."

La carrière de Frank Foulon l'a fait passer de KBC à l'ancienne Sabena et enfin terminer chez Belgacom/Proximus. Il a également travaillé pendant cinq ans comme bénévole pour l’asbl Exchange. Celle-ci stimule l'esprit d'entreprise et lutte contre la pauvreté. Frank Foulon y donne un coup de main en tant que coach et modérateur pendant les 'samedis de réflexion'.

Treize entreprises

L'année dernière, l’asbl Exchange cherchait un nouveau directeur général. Attirer un manager n'est pas une sinécure pour une organisation avec un budget limité. Voilà pourquoi le conseil d'administration s'est tourné vers la plateforme de partage 'Experience@Work'. Les entreprises qui mettent des employés expérimentés à disposition continuent de supporter une partie des coûts salariaux. Une entreprise comme Proximus participe à cette initiative : tout travailleur âgé d’au moins 55 ans peut postuler aux offres d'emploi proposées par 'Experience@Work'.

'Experience@Work' est une plateforme qui facilite l'échange d'employés expérimentés entre différentes organisations. Treize entreprises se sont engagées à mettre des talents à la disposition, et ce surtout au profit d’asbl ou de petites sociétés familiales.

Plus de 60 personnes utilisent déjà cet outil. Elles restent connectées à leur employeur et limitent ainsi les risques de s'en séparer. Elles redonnent du peps à leur carrière. "Les gens qui ne postuleraient plus le font grâce à cette formule", explique la directrice Inge Janssens.

Valeur ajoutée

Malgré la valeur ajoutée apporté et les bonnes relations avec son employeur, Frank Foulon a postulé pour le poste de directeur général. "C'était une occasion unique d’apporter ma pierre à l’édifice", explique-t-il. Frank était bénévole occasionnel chez Exchange mais l'adaptation à un travail à temps plein dans une asbl s'est révélée difficile. Cependant, il a insufflé un vent de fraîcheur dans la mission, la vision et la stratégie de l’organisation. Il a apporté de la structure, de l'efficacité, de la concentration mais a surtout laissé les experts passionnés et les volontaires énergiques développer leurs talents. La différence hiérarchique avec Proximus est gigantesque : "Maintenant, je fais moi-même le café le matin et je sors les poubelles dehors", sourit Frank.

Heidi Sacreas, employée chez Proximus, a également postulé via 'Expérience@work' pour relever un nouveau défi professionnel. Elle a ainsi atterri dans la petite entreprise familiale d'audit Bogaert Bosmans. "Je suis coordinatrice administrative mais surtout polyvalente", dit-elle en riant. Elle apprécie surtout l'environnement de travail sain et de ne plus être coincée dans les embouteillages car son nouveau lieu de travail est tout près de chez elle.

Heidi rayonne dans ce nouvel environnement. "Le niveau sonore est plus bas que dans les grands paysagers. En tant que coordinatrice, j'apprécie beaucoup l'autonomie que l’on me donne. Il n'y a pas de description de fonction stricte. L'équilibre entre mon travail et ma vie privée est optimal. J'ai juste dû légèrement modifier mes horaires en fonction des besoins du bureau."

Vivez au présent

Frank se sent comme un ambassadeur de Proximus. Son nom est toujours sur la liste des employés. Il travaille pour Exchange via un contrat de service que chaque partie peut arrêter si elle le souhaite. Il est très reconnaissant pour cette opportunité de carrière qui lui a été offerte. "Rester à vie chez un employeur est dépassé. Vous devez mettre vos compétences à jour", conclut Frank.

Heidi Sacreas souligne la responsabilité personnelle dans cette histoire. "Vous êtes le moteur du changement. Vous devez être mentalement fort pour vous adapter à de nouveaux collègues, de nouvelles tâches, un autre lieu de travail et des rituels d’entreprise différents." Heidi n'aspire plus d'être à la retraite comme le font bon nombre de ses anciens collègues. "Tant que je suis en bonne santé, je continuerai à travailler."

(eh/jy) – Plus d’informations : Experience@Work

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.