Il est parfois mieux d'accomplir des tâches difficiles

Essayer de convaincre les gens de faire certaines choses, qui ne le fait pas ? Nous voulions par exemple que les citoyens recyclent davantage, vivent de manière plus écologique, adoptent une attitude plus environnementale et entreprennent d’autres changements encore plus importants et utiles. Nous devons encore et toujours les rappeler à l’ordre. Souvent, nous pensons que, si nous leur facilitons la vie, ils seront plus disposés à changer de comportement.

17 juin 2015

Partager

"Lorsque je sais qu'ils seront recyclés, j’ai beaucoup plus tendance à produire des déchets. Tout sentiment de culpabilité a disparu !"

Une enquête démontre que ce n'est pas toujours une bonne stratégie. Les enquêteurs de la Washington State University et de la Tsinghua University de Pékin cherchent à savoir s’ils peuvent amener les étudiants à recycler davantage. Les participants à l’expérience reçoivent comme tâche de tester une nouvelle marque de ciseaux.


Que doivent-ils faire ? Découper une série de formes à partir d’une pile de 200 feuilles de papier. La quantité de papiers qu’ils doivent découper n’est pas précisée. Le groupe est divisé en deux. Le premier se rend dans une pièce contenant seulement une corbeille à papier. L’autre a, en plus de sa corbeille, d’autres possibilités de recyclage. Lorsque l’on explique à chacun le mode opératoire de la mission, il est précisé qu’il leur faudra par la suite ranger le matériel et remplir un questionnaire sur leur comportement à l’égard de l’environnement.

Effet contraire

Les résultats sont tout aussi passionnants qu’étonnants. Le groupe disposant de la plupart des possibilités de recyclage consomme trois fois plus de papier que le groupe n’ayant qu’une seule corbeille à sa disposition. Il produit donc trois fois plus de déchets. Tout aussi remarquable : la consommation de papier est indépendante de ce qui est raconté dans le questionnaire au sujet de la conscience environnementale. Ce qu’ils disent d’eux-mêmes est une chose, ce qu’ils font réellement en est une autre.


Une seconde expérience fut menée pour sonder la stabilité du phénomène. Cette fois, les toilettes des hommes constituaient le décor. Tout d’abord, voici comment le point de départ fut établi : durant quinze jours, la consommation moyenne de mouchoirs en papier fut mesurée. Ensuite, une grande poubelle fut disposée à côté du lavabo. Celle-ci portait l’inscription suivante : 'nous participons à un programme de recyclage : chaque mouchoir en papier jeté à la poubelle sera recyclé'. La consommation de papier augmenta de manière spectaculaire.

Rationalisation

L’explication a quelque chose à voir avec ce que les enquêteurs appellent la rationalisation. Nous connaissons tous bien ce phénomène : si je fais une heure de sport supplémentaire, j’ai le droit de m’offrir une crêpe. Pareil si je mange une salade le midi, je mérite une mousse au chocolat comme dessert.


Dans ce cas-ci, si je sais que ce sera recyclé, j’ai tendance à produire des déchets. Le sentiment de culpabilité a disparu ! Pensons dès lors à deux fois lorsque nous voulons induire un comportement spécifique chez les autres en leur facilitant la vie. Cela pourrait bien avoir l’effet contraire.


(EH) (SC) Avec nos remerciements au Dr. Jan Van der Vurst, fondateur de Kenaz, un bureau international actif en formation et en conseil. Il est aussi auteur de l'ouvrage 'Impact. Ou l’influence basée sur le respect'. 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.