Focus Métiers : RH & Juridique

RH

Sur le point de choisir une formation ou de vous réorienter ? Quels sont les métiers d’avenir ? Leurs défis, les points de différenciation, ce que l’on y gagne … Aujourd’hui, pleins feux sur les RH & le Juridique.

Les ressources humaines sont de plus en plus appelées à se centrer sur l’humain, tout en gardant à l’œil l’optimisation de la performance et des effectifs. Des compétences sociales sont requises au vu de l’importance croissante des enjeux sociaux. Les fonctions RH consacreraient aujourd’hui entre 40 et 70% de leur temps aux matières sociales et accorderaient grande attention aux questions de santé (risques psychosociaux, prévention…). Une bonne compréhension du business et une veille permanente semblent s’imposer pour anticiper les changements en termes de droit du travail et de volume d’activité, ainsi que les tendances en matière de rémunération et les virages stratégiques à opérer ...

Les outils qui font évoluer la fonction

La dimension technologique modifie également le paysage des RH, devant désormais composer avec les outils de suivi et d’analyse de la performance. Mais aussi avec les nouveaux médias, les sites de réseaux sociaux, les technologies mobiles. C’est tant l’activité avec l’interne qui est impactée que celle avec l’extérieur : recrutement, télétravail, marketing RH et attractivité de la marque employeur.

Les attentes d’aujourd’hui face aux candidats RH

D’un côté, les entreprises sont en demande d’une grande technicité : juridique, culture générale, et créativité. De l’autre, la composante comportementale regagne en importance : la capacité d’écoute et le focus sur l’humain reviennent en force.

Gros plan sur 4 Métiers d’avenir ... 

1. Responsable des Relations Sociales

Il accompagne les changements en matière de législation sociale et fait le lien entre a direction et les salariés. Il est amené à se prononcer dans les conseils d’entreprise en matière sociale et stratégique et à faire preuve de créativité pour appliquer les nouvelles règles au contexte de son organisation.

Son plus grand défi ?
La multiplication des réorganisations et l’évolution constante de la législation complexifient la fonction. Le dialogue social devient un enjeu majeur dans la performance de l’entreprise.

Compétences clés :
Double compétence : Juridique et RH.

Conseil de pro :
Le recruteur cherche particulièrement des profils hyperspécialisés avec une expérience métier importante. Le niveau de compétences et de spécialisation requises sera de plus en plus élevé.

Pourquoi est-ce un métier porteur ?
De plus en plus d’entreprises créent un poste de Responsable de Relations Sociales, dans la mesure où la gestion de l’humain devient stratégique.

Rémunération moyenne :
61.000 € - Sources : APEC (Baromètre ANDRH, second semestre 2012, et Référentiel RH, 2008). 

2. Responsable du Développement RH

En raison des tensions sur le marché du travail, cette fonction est appelée à devenir un acteur à part entière dans de plus en plus d’entreprises. Il suit les projets RH de sa structure : gestion des compétences, école de formation, reconversion, système d’information propre au RH… Il travaille en mode projet et doit faire preuve d’une grande polyvalence.

Son plus grand défi ?
Fonctions techniques en pénurie, départs massifs à la retraite, nouveaux métiers … : l’enjeu se situe de plus en plus sur le capital humain. Les attentes qui pèsent sur cette fonction sont nombreuses.

Compétences clés :
Bonne connaissance de l’organisation des entreprises. Forte technicité dans les différents domaines de la formation, du recrutement, du social, de la paie ... Savoir être : négociation, bon relationnel, diplomatie, discrétion.

Conseil de pro :
Le recruteur recherchera des compétences pointues comme la gestion des relations sociales, la gestion de projet. Particulièrement appréciés, les profils spécialisés métier ou une expérience conséquente dans un secteur d’activité.

Pourquoi est-ce un métier porteur ?
Les responsables qui pourront actualiser leurs connaissances dans les logiciels RH et enrichiront leur expertise dans la santé au travail pourront faire la différence.

Rémunération moyenne :
33.000 € - Sources : APEC (Baromètre ANDRH et Référentiel RH). 

3. Responsable RH

Interlocuteur privilégié des Managers, il possède une vision globale et stratégique de l’entreprise. Sa mission ? Développer l’employabilité individuelle et les talents, soutenir le management, évaluer l’efficacité des actions RH.

Son plus grand défi ?
Des domaines le concernent davantage aujourd’hui : ce sont les relations sociales mais aussi les changements législatifs, les nouvelles technologies. La responsabilité sociétale, l’équilibre vie privée / vie professionnelle, les gains de productivité, le turn-over constituent ses nouveaux points d’attention.

Compétences clés :
Bonne connaissances des organisations et des politiques RH. Suivi de la législation sociale. Bonne culture générale économique et financière. Maîtrise de l’anglais. Capacités de communication. Vision long terme.

Conseil de pro :
Le recruteur sera attentif, au delà des connaissances techniques généralistes, à l’expérience du candidat et à son aptitude à répondre aux différentes problématiques, à piloter les projets RH et à traduire la politique RH en actions concrètes.

Pourquoi est-ce un métier porteur ?
Le lien social revenant en force, il se recentrera idéalement sur les aspects humains. Une spécialisation vers l’accompagnement RH - refonte des statuts collectifs, homogénéisation des outils, conduite du changement, voire anticipation des crises -l’amènera à se présenter comme le candidat idéal dans un contexte de fusion d’organisations.

Rémunération moyenne :
48.400 €, en évolution de 6,9 % entre 2011 et 2012. - Selon le baromètre français des salaires Expectra 2012. 

4. Juriste Droit des Affaires

Champion du droit commercial à l’international, il maîtrise la complexité des lois et règlements pour conseiller la direction générale sur l’ensemble des échanges et contrats entretenus au niveau mondial.

Son plus grand défi ?
En raison des fluctuations économiques, ce spécialiste en droit du travail voit ses responsabilités augmenter. Les défis qu’il rencontre dans sa mission sont vitaux pour l’entreprise : internationalisation des marchés, augmentation des risques commerciaux et pénaux, crises de liquidités, conflits de réputation… Les compétences qu’on exige de lui sont de ce fait de plus en plus pointues et spécialisées dans un domaine d’activité.

Compétences clés :
Maitrise des langues étrangères. Pouvoir d’anticipation. Spécificité métier pointue. Expérience de 3 à 5 ans minimum. Actualisation permanente des compétences.

Conseil de pro :
Le recruteur appréciera son sens des responsabilités, vu qu’il engage son entreprise sur des contrats importants.

Pourquoi est-ce un métier porteur ?
On recherchera à l’avenir des candidats disposant de compétences dans d’autres domaines juridiques : droit environnemental, propriété intellectuelle, spécialisation dans le domaine d’activité.

Rémunération moyenne :
51.200 € - Selon le baromètre français des salaires Expectra 2012. 

Autres métiers émergents

Les nouvelles contraintes RH engendrent l’apparition de nouvelles professions. Le juridique sera amené à se spécialiser dans une norme, un règlement spécifique, ou dans un champ d’activité. Pour ce qui est des RH, des fonctions d’optimisation émergent. D’autres naîtront pour intégrer la composante sociétale et environnementale des organisations.

Quelques nouvelles tendances :

  • Le Compensation & Benefits Manager optimisera la politique salariale.
  • Le Responsable du Développement Social adaptera la politique RH aux exigences sociales, sociétales et environnementales et veillera au respect de l’égalité des chances.
  • La norme ISO 14 001 conduira les entreprises à ouvrir un poste de Juriste en droit de l’environnement ...

(sc) - Sources : guide métiers sur expectra.fr 

Plus d'info Jobs d'avenir , Secteurs

25/10/2013