Femme de ménage et jardinier payés par l'employeur ?

Il existe des avantages extralégaux encore plus intéressants pour les travailleurs : des chèques avantageux d'un point de vue fiscal payés par l'employeur. De cette manière, ils peuvent par exemple payer leur femme de ménage ou encore leur jardinier.

Le fait qu'il y ait un grand écart entre les coûts salariaux des employeurs et ce que les employés gagnent en salaire net est bien connu. Un nouvel avantage appelé RESQ fait actuellement son apparition, et ce dans le but de diminuer cet écart. Ce système est fiscalement très intéressant pour les employeurs. Les employés peuvent quant à eux externaliser leurs responsabilités quotidiennes au détriment de leur entreprise, qu'il s'agisse de tâches ménagères, de l'entretien du jardin ou de la réparation d'appareils divers. Le patron détermine le budget qu'il attribue à ses employés. SD Worx est le premier secrétariat social qui accompagne les entreprises dans la mise en œuvre de ce nouvel avantage extralégal.

Win-win pour l'employeur et l'employé

Il s'agit d'une solution idéale pour les entreprises cherchant des moyens de rémunération novateurs et intéressants et une combinaison win-win tant pour le patron que le travailleur. Les employeurs allouent un budget à leurs travailleurs qui peuvent choisir parmi une variété de services. Cela augmente le pouvoir d'achat des employés, le tout dans un budget que le patron peut parfaitement contrôler.


Contrairement à beaucoup d'autres sortes de rémunération, les employeurs sont ici confrontés à un taux d'imposition extrêmement favorable. L'employé dispose d'un salaire net plus élevé et peut diminuer ses tâches ménagères quotidiennes telles le nettoyage, le jardinage ou les travaux d'entretien.

Comment cela fonctionne-t-il ?

L'employeur détermine un budget qu'il octroie à ses employés pour des services relatifs aux tâches ménagères. Les travailleurs peuvent ensuite choisir un opérateur sur une plate-forme en ligne. Enfin, le paiement est opéré par l'entreprise. Il est possible de suivre l'évolution du solde disponible par voie électronique ainsi que les différentes factures payées. L'employé peut opter pour un entrepreneur privé ou des fournisseurs étant régulièrement actifs sur la plate-forme. Ces derniers proposent des tarifs horaires standards. Si un entrepreneur est spécifiquement choisi par le travailleur en personne, ils conviennent mutuellement d'un prix. Celui-ci est fixé par la signature d'un contrat et en fonction du budget mis à disposition par l'employeur.

Quelle est la différence avec les titres services ?

Ce système est comparable aux titres-services mais est payé par l'employeur. Les services proposés sont plus nombreux et les montants octroyés plus élevés. Il ne s'agit pas exactement de titres-services mais la finalité est la même : améliorer la qualité de vie des travailleurs en prenant en charge une partie de leurs tâches ménagères. La différence se situe au niveau financier : les montants sont payés par l'employeur et figurent sur la fiche de paie alors qu'un titre service est réellement utilisé par le travailleur.


Jusqu'il y a peu de temps, il n'y avait pas de véritable cadre juridique pour l'utilisation des titres-services par les entreprises. Certaines personnes se sont tournées vers les autorités fiscales, ce qui a résulté en une législation prenant ce concept en compte.


Vous trouverez plus d'informations sur le site www.resqonline.com ou auprès des consultants PME chez SD Worx.


(eh/jy) 

19/04/2017

  • 19 avril 2017