Faut-il raconter à un recruteur ce qu'il veut entendre ou dire la vérité ?

Imaginez que vous vous rendez à un entretien et que vous vous retrouvez face à une question embarrassante. Vous en connaissez la réponse mais savez pertinemment bien que ce n'est pas ce que l'interviewer veut entendre. Allez-vous être honnête ou simplement raconter ce que votre interlocuteur souhaite entendre ?

En tant que candidat, il peut arriver que l'on vous pose une question au sujet de laquelle vous avez votre propre opinion. Et pourtant, vous hésitez à y répondre parce que vous ne savez pas si le recruteur sera sur la même longueur d'onde que la vôtre.

Exemple :

Vous êtes invité à un entretien et le directeur des ressources humaines vous emmène vers un open-space. Pendant ce temps, il vous demande si vous aimez travailler dans un paysager. Au fond de vous, vous souhaitez lui dire que vous préférez vous concentrer sur votre travail et opter pour un bureau individuel mais, vu le contexte, vous irez en faveur de l'open-space.

Comment être le plus honnête possible ? Quelques conseils : 

1. Dites-vous que vous ne savez pas exactement ce que le recruteur veut entendre

Oui, il est vrai que les recruteurs sont souvent à la recherche de certaines caractéristiques, expériences ou compétences. Et pourtant, la plupart ne souhaitent pas que vous leur cachiez vos points faibles. Si vous vous en sentez capable, faites une blague au sujet de vos points d'attention, cela montrera que vous ne vous prenez pas (trop) au sérieux. Vous passerez également pour un être humain et non un robot préprogrammé.

N'essayez pas à tout prix de cacher vos défauts ou vos maladresses, un recruteur préférera en savoir plus sur vos erreurs et surtout ce que vous en avez retiré. Si vous pensez que votre réponse ne satisfera pas aux 'exigences' du recruteur, sachez qu'elle peut justement apporter un souffle nouveau recherché par l'employeur. Tout le monde est capable de donner une réponse standard sans prendre aucun risque. Qu'est-ce qui vous rend unique et vous différencie des autres ?

2. Si nécessaire, reformulez votre réponse

Si vous pensez que donner une réponse honnête fera mauvaise impression, essayez simplement de reformuler votre réponse sans pour autant mentir.

Si vous croyez que votre réponse fera douter le recruteur, vous pouvez légèrement enjoliver la situation. Laissez transparaître que vous savez qui vous êtes et quels sont les points au sujet desquels vous pourriez vous améliorer.

Vous êtes sensible au stress ? N'expliquez pas que vous vous enfermez dans les toilettes et commencez à pleurer lorsque vous paniquez. Dites simplement que vous n'êtes pas à l'abri du stress et qu'il arrive que cela se voie. Expliquez ensuite la manière dont vous vous êtes tiré de cette situation et comment cela a influencé positivement votre productivité.

3. Posez suffisamment de questions

Même si vous pensez savoir ce qu'un interviewer veut entendre, il est toujours mieux de poser plus de questions de manière à justifier vos réponses, faire preuve de flexibilité et développer vos centres d'intérêts.

Vous n'affectionnez pas les paysagers ? Répondez dès lors : "Bien que j'apprécie beaucoup travailler avec des collègues, je préfère m'installer dans une pièce calme lorsque je dois me concentrer. Je constate que vous disposez de paysagers, y a-t-il également des zones plus silencieuses ou des salles de réunion à disposition ?"

Soyez honnête mais faites preuve de flexibilité. Profitez-en pour être perspicace, montrer que l'entreprise vous intéresse et que vous aimez collaborer pour atteindre des objectifs à l'aide d'une équipe.

Poser des questions n'est pas seulement une manière de vous mettre en avant auprès de votre employeur potentiel, cela vous permet également de mieux comprendre la fonction et d'avoir une meilleure image de l'entreprise. Le recruteur pourra ainsi déterminer si vous correspondez à la culture de l'entreprise.

4. Déterminez ce qui est réellement important à vos yeux

Il ne faut pas uniquement se contenter de dire ce que le recruteur souhaite entendre. Si vous sentez que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde, demandez-vous si vous correspondez réellement à l'entreprise ou à la fonction en question ?

Quels sont les critères qui vous importent le plus ? Y a-t-il des choses que vous ne voulez vraiment pas faire mais auxquelles vous serez tout de même confronté ? La culture d'entreprise correspond-elle à votre personnalité ou est-ce vous vous sentirez rapidement hors du coup ?

Si vous savez quelles sont vos priorités, ce que vous voulez vraiment ou ce que vous attendez de votre future fonction, cela sera nettement plus facile de trouver un équilibre entre la réponse 'souhaitée' et la reponse honnête. En fin de compte, vous ne vous sentirez pas mieux en devant sans cesse mentir pour correspondre à une image qui n'est pas la vôtre.

(eh/jy) – Source : Mashable.com 

Plus d'info Entretien d'embauche , Tests de sélection , Conseils pour solliciter

11/08/2017