Façonnez votre propre emploi : 4 vérités sur le job crafting

En tant qu'employé, façonnez votre propre emploi et améliorez votre quotidien. Voilà ce en quoi consiste le 'job crafting'. Cette tendance est fort présente sur le marché de l’emploi et pour le moins inévitable. "Si nous devons tous travailler plus longtemps, nous y parviendrons plus facilement en effectuant des tâches qui nous motivent et nous procurent de l'énergie", explique Els Vanbelle, spécialiste en la matière et consultante en bien-être chez Attentia. On a beaucoup parlé du 'job crafting' mais êtes-vous au courant des éléments ci-dessous ?

22 octobre 2018

Partager

1. Il y a différents types de 'job crafting'

Vous pouvez personnaliser votre travail de différentes manières. "Les emplois ont bien plus de dimensions que nous le pensons", déclare Els Vanbelle, co-auteur du livre 'Human Organizations : 24 evolutions under review' dans lequel le 'job crafting' est l'une des évolutions. Els Vanbelle donne l'exemple d'un agent de bord de la compagnie South West Airlines qui a transmis ses consignes de sécurité sous forme de rap aux passagers. "Une interprétation originale de son travail, mais aussi une forme de job crafting".

"Je parle souvent des 'qui, quoi, où, quand, pourquoi, par quels moyens et comment (méthodologie)", poursuit Els Vanbelle. Beaucoup de gens pensent à leurs responsabilités professionnelles (quoi) et au travail à domicile (où et quand) mais cela va beaucoup plus loin. "Souvent, ce sont des petites choses qui font la différence."

2. (Presque) Tout le monde pratique le job crafting

Vu que l’interprétation du job crafting est relativement large, de nombreux emplois sont concernés. "Je donne régulièrement des conférences sur le job crafting et les gens me disent souvent déjà y avoir été confronté", explique Els Vanbelle. "Le contexte de travail est également en train de changer. La population active actuelle se caractérise par une diversité grandissante. De plus en plus d'employés sont appelés à répondre à une complexité croissante. Le job crafting peut vous aider à mieux aligner votre travail sur vos besoins personnels, vos préférences et vos intérêts dans cette société en constante évolution."

3. Il y a des pièges

Le job crafting demande beaucoup d'énergie. "Si votre niveau d'énergie est très bas ou si vous êtes victime d’un burn-out, vous aurez plus difficile à mettre en place de tels changements", affirme Els Vanbelle. Même si un employé prend l’initiative d’adapter le contenu de sa fonction, des conditions préalables externes sont nécessaires pour que le job crafting soit un succès. "Les gens doivent par exemple acquérir une certaine autonomie dans leur travail et pouvoir compter sur le soutien de leur patron et de leurs collègues."

4. Le contrôle reste nécessaire

Job crafting a fait (et continue de faire) beaucoup de bruit dans le monde des affaires. Trop souvent, les rôles ont été complètement inversés. "L'accent était entièrement mis sur l'autogestion, comme si le pilotage d'une organisation n'était plus nécessaire. Le job crafting est complémentaire. Tout est question de peaufinage. Les employés ont besoin d’une direction et d’une structure dans une organisation au sein de laquelle ils peuvent faire des ajustements au niveau de leur propre travail."

(eh/ll) - Source: Magazine MARK

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.