Etes-vous une graine de leader ?

La théorie sur le leadership fait toujours débat et obsède les chercheurs en management. On dénombre pas moins de 350 définitions. Alors, comment savoir si vous avez l’étoffe d’un héros d’entreprise capable d’emmener une organisation au firmament ?

Que mettre dans votre recette du succès ? Les ingrédients seraient de différents types : qualités personnelles, contexte favorable, expérience, motivation forte… Aujourd’hui, la recherche s’accorde sur un certain nombre de caractéristiques assez concrètes qui seraient communes aux leaders de ce monde.

A quoi ressemble notre héros ?

  • Un leader dispose d’une grande autorité et il inspire sentiment de sécurité et confiance à ses proches ;
  • Il a du charisme et est capable d’influencer un groupe ;
  • Il donne un sens aux actions de chacun ;
  • Il crée de la valeur pour l’organisation ;
  • C’est un visionnaire, là où le manager est d’abord un bon gestionnaire ;
  • Il ne s’autoproclame pas leader, il est perçu et reconnu comme tel.

Avez-vous des chances d’en devenir un ?

3 théories s’affrontent sur le sujet.

1. L’une, plus ancienne, prétend que l’on nait leader, qu’il s’agit d’un être supérieur, en intelligence et en taille, doté d’une forte personnalité, d’humour, de courage.. Un Superman en fait. Alexandre le Grand, Winston Churchill, Franklin D. Roosevelt en sont des exemples…

2. Théorie supplantée par la suivante, plaidant pour le leader contextuel : il s’agirait plutôt d’opportunisme. Etre là au bon endroit au bon moment. Charles de Gaulle n’a pas brillé par ses notes à l’école militaire. Une guerre mondiale s’est présentée pour lui permettre d’exercer ses talents.

3. La plus récente souligne l’intérêt de passer par plusieurs rites pour se construire l’étoffe d’un héros. Ici, c’est son expérience accumulée qui constitue sa richesse. Avec des accélérateurs comme l’opportunité d’occuper un poste à l’étranger, de participer à des grands projets, d’être passé au travers d’une bonne crise, ou encore de survivre à un boom… Pour autant que leader reçoive des feedbacks constructeurs, il peut se forger à partir des défis qu’il est amené à traverser.

Equation parfaite ?

Vous vous inquiétez de savoir laquelle vous allez choisir ? Pas de stress : dans les faits, vous pourriez bien devenir leader en combinant les 3. Et même plus, en cette ère de réseautage intense, vos relations compteraient désormais davantage que vos compétences et vos qualités…

En conclusion, vous vous sentez doué, motivé, expérimenté, bien placé et connecté ? L’affaire est dans le sac, vous dites-vous ? Eh, pas si vite, avant de vous faire torpiller, débusquez les jaloux et les politicards ! Préparez-vous aux chocs et apprenez à encaisser. C’est ainsi que vous deviendrez grand…

(sc) - Sources : Capital.fr 

02/08/2013

  • 02 août 2013