Etes-vous un drogué du travail ?

Vous avez du mal à imaginer qu’une dépendance au travail existe ? Eh bien, il semble que nous soyons bien plus nombreux à l’être qu’on ne le pense. La différence entre un travailleur impliqué et un vrai alcoolique du travail est parfois difficile à percevoir. Alors vous reconnaissez-vous dans ces symptômes ?

Vous êtes un drogué du travail si vous...

… êtes toujours le premier à arriver le matin au bureau et le dernier à fermer la porte le soir ;

… si vous passez au bureau, même les jours de fêtes (des jours en principe fermés donc) ;

… vous vérifiez continuellement vos mails sur votre smartphone lorsque vous êtes de sortie avec vos amis ;

… si vous appelez le bureau le 1er jour de vos vacances pour savoir si tout va bien ;

… vous n’avez aucun moment disponible pour un hobby, vos amis ou votre famille sous prétexte d’être en permanence surchargé de travail ;

… si vous ne pouvez fermer l’œil de la nuit, trop occupé à parcourir en pensée votre réunion importante du lendemain ;

… si toutes vos discussions tournent autour du travail, même lors d’un rendez-vous galant ou d’un dîner en famille, avec vos beaux-parents ;

… si vous vous sentez mal à l’aise lorsque vous n’êtes pas au bureau ;

… si le samedi soir, vous vous réjouissez que le week-end soit fini ;

… si en fin d’année, vous vous rendez compte qu’il vous reste encore 20 jours de congé à prendre ;

… si vous êtes convaincu que vous êtes le seul à pouvoir effectuer votre travail correctement ;

… n’allez jamais luncher entre collègues, considérant que c’est du temps perdu ;

… n’avez que des amis qui sont aussi vos collègues.

Vous vous reconnaissez avec douleur dans ce portrait ? Lisez notre article « Privé / professionnel. Comment atteindre l‘équilibre parfait ? »

Courage !

Plus d'info Workaholic

19/08/2013