Etes-vous libre de prendre vos congés comme bon vous semble ?

Les employeurs vont parfois chercher très loin pour accroître la satisfaction de leur personnel. Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. Permettez par exemple simplement à vos employés de pouvoir décider eux-mêmes quand ils ont besoin de repos. En effet, 1/3 des travailleurs belges n'ont pas la possibilité de choisir quand ils partent en congé. Comment cela se fait-il ? Voici les résultats d'une étude menée par Securex, bureau spécialisé en ressources humaines.

Fin mai 2014, Securex a enquêté auprès de 1 034 travailleurs au sujet de leurs vacances. Ses conclusions ? 3 travailleurs sur 10 ne peuvent pas choisir leurs jours de congé, 8 employés sur dix prennent entre 2 et 3 semaines consécutives de vacances par an, et enfin 16% prennent des jours de congé de manière isolée.

Où manque-t-on de liberté dans les congés et pourquoi ?

Les employés de PME (23 % contre 3% dans les grandes entreprises) déclarent manquer de liberté quant au choix de leurs congés. En effet, il suffit que le dirigeant ou quelques travailleurs soient absents pour que l'entreprise ait peine à tourner correctement. Près d’un tiers (32 %) des employés de PME - contre 19 % des employés de grandes entreprises - ne sont pas remplacés quand ils partent en vacances.

21 % des employés des secteurs industriels (construction, industrie du textile et de l’habillement, secteur automobile, etc.) contre 7% seulement dans les services, se voient imposer au moins un tiers de leurs jours de congé en raison d’une fermeture collective pendant la période des vacances.

Enfin, 16 % des employés peu qualifiés (diplômés tout au plus du secondaire supérieur) contre 9 % des employés plus qualifiés ne peuvent choisir au moins un tiers de leurs jours de congés.

Tendances de l'année précédant l'enquête

Près de 16 % des employés ont pris 1 à 2 jours de congé isolé par mois, 8 % ne sont pas partis en congé plus d’une semaine d'affilée, près de 40% ont pris deux semaines de vacances consécutives, 40% en ont pris trois, et enfin 13% ont pris quatre semaines (ou plus) de congé d'affilée.

Il n'est pas difficile de satisfaire son personnel. Et pourtant…

32% des employés n’ont pas le pouvoir de décider d’un tiers de leurs congés en raison des fermetures collectives, et ils n’aiment pas du tout cela.

Plus que la moitié (54 %) estiment avoir trop peu de liberté dans le choix de leurs jours de congé. Par contre, si les congés imposés se limitent à moins d’un tiers, la situation est toutefois perçue comme acceptable.

Il est dommage de ne pas offrir à chacun le choix de décider quand il a besoin de vacances. Cette liberté a précisément un effet positif sur la satisfaction ainsi que le plaisir au travail.

L'enquête relève en outre un fait intéressant : plus une personne prend de jours de congé de manière isolée, plus elle est satisfaite de la planification de ses congés.

Heidi Verlinden est HR Research Expert chez Securex. Selon elle, limiter les congés collectifs à moins d’un tiers des jours de congé, remplacer les employés absents et octroyer des jours ponctuels sont des pistes à suivre. Encore mieux, donner la possibilité d'organiser les jours de vacances au sein de l'équipe, d’un commun accord et sur la base des agendas professionnels respectifs. Au rang des conditions de travail stimulantes, elle note l'autonomie, la liberté, la satisfaction professionnelle et la continuité de l’activité… Que rêver de mieux ?

(EH)(SC) Source: Securex 

Plus d'info Vacances annuelles

29/07/2014