Est-ce que la retraite tue ?

Plusieurs études établissent un lien entre la retraite et un déclin de la santé. Selon un rapport publié en mai 2013 par un institut londonien (Institute of Economic Affairs), la retraite augmente considérablement les risques de souffrir de dépression et explique aussi une forte augmentation des maux physiques.

20 novembre 2013

Partager

« pour beaucoup de gens, leur travail représente le noyau de leur réseau social et c’est l’endroit où ils ont le plus d’activité physique. enlevez ce noyau et la santé se dégrade. » (dhaval dave, professeur agrégé en économie)

Après avoir étudié 9.000 personnes issues de 11 pays de l’Union Europenne, Gabriel Sahlgren, auteur du rapport, se dit étonné de l’ampleur de l’impact. Son étude révèle des souffrances similaires dans tous ces pays.

Pendant la première année, l’état de santé des pensionnés s’améliore. Le repos leur fait du bien. Mais après deux à trois ans, leurs conditions physiques et mentales commencent à se dégrader.

D’autres études montrent des résultats semblables. Entre 1992 et 2005, Dhavel Dave, professeur agrégé en économie à la Bentley University à Waltham (Massachusetts), en observant 12.000 Américains, découvre que les problèmes de santé apparaissent dans les six ans après le départ à la retraite. Hypertension, maladies cardio-vasculaires, arthrite, auxquelles Dave ajoute également la dépression.

La comparaison entre pays est d’autant plus intéressant que les observations sont similaires bien que l’âge de la pension varie d’un pays à l’autre.

Les coupables

Pour Dave, la perte d’une vie sociale stimulante constitue la première cause de ce déclin. « Pour beaucoup de gens, leur travail représente le noyau de leur réseau social et c’est l’endroit où ils ont le plus d’activité physique. Enlevez ce noyau et la santé se dégrade. »

« Lorsque les interactions sociales disparaissent, la solitude apparaît », remarque Sahlgren. « La recherche tend à montrer que la solitude engendre des troubles mentaux et que ceux-ci peuvent mener à des problèmes physiques quand les personnes ne prennent plus soin d’elles-mêmes. »

Sahlgren ajoute qu’une réduction des revenus peut également avoir un impact sur la santé. Quand on a moins d’argent, on achète des aliments moins chers, on évite d’aller voir un médecin, on réduit les loisirs.

Lutter contre le déclin

Pour rester en forme, les retraités doivent donc compenser cette perte d’activités sociales et physiques. Il existe néanmoins une autre solution : continuer de travailler. Sahlgren rappelle que l’espérance de vie atteint les 80 ans dans certains pays et propose que l’on arrête pas son travail du jour au lendemain. Réduire le temps de travail lui paraît une bonne alternative. « Envisager un autre équilibre entre le travail et la pension serait une façon de contourner les effets négatifs associés à l’arrêt de travail. »

(sdb) – Source : bbc.com 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.